Quelque chose de grand

Je serais plutôt du genre à admirer quelqu’un pour sa curiosité intellectuelle, pour ce qu’il apporte au monde, et non pour sa plastique ou son compte en banque.

Si j’avais pu, je crois que je serais restée étudiante toute ma vie. J’adore m’enrichir, découvrir, explorer, mais cela, tu commences à le savoir.

En fait, j’admire énormément les chercheurs scientifiques, les doctorants + +, les sociologues, anthropologues, ceux qui ont dépassé le stade du « métro-boulot-dodo » pour réellement inspirer les gens.

Celles et ceux qui vont à l’encontre de la pensée commune, ceux qui défendent les opprimés, les exclus. Celles et ceux qui œuvrent pour quelque chose qui les dépasse. Celles et ceux qui transcendent le quotidien. Celles et ceux qui ont dépassé les caprices de l’égo, qui explorent des voies non entérinées par les autres. Celles et ceux qui ont trouvé réellement ce qui fait foi en eux et qui sont déterminés à l’assumer.

J’ai toujours pensé que ce serait tout de même triste d’être venu sur terre pour la simple satisfaction des besoins primaires de la pyramide de Maslow. J’ai toujours eu foi en quelque chose de grand. (Genre épouser Harry, mais Megan m’a devancé.. Rires).

J’ai l’impression d’avoir une sorte de destinée à accomplir, et ce sans prétention aucune.

Je crois que mon principal décalage avec les gens vient de là. Je me sens investie de quelque chose (j’avais commencé à t’en parler dans mon article Mission de vie), alors que beaucoup d’entre nous sommes préoccupés par notre propre personne, ou en tout cas obnubilé par « recevoir » plutôt que « donner », ou simplement accaparés par la vie quotidienne.

Et ce quelque chose de grand, je m’en sens proche chaque jour un peu plus. Peut-être même que j’en sème des graines sans le savoir…

To be continued, ..

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

13 réflexions sur “Quelque chose de grand

  1. Untraceable37

    “La pureté et la simplicité sont les deux ailes avec lesquelles l’homme s’envole au-dessus de la terre et de toute nature éphémère.”
    Thomas A’Kempis
    Moi j’y crois…à la simplicité intellectuelle !
    Bisous Sana
    Tony

    Aimé par 2 personnes

  2. Donner apporte des déceptions, c’est certain – mais on y trouve bien plus d’épanouissement personnel que dans le fait de recevoir en permanence (ça donne plus de prix à ce que l’on reçoit aussi)…Je crois que nous sommes tous.tes arrivé.e.s sur ce caillou avec une destinée, avec quelque chose à accomplir de très spécial – le tout, c’est de découvrir quelle est cette destinée et d’y aller à fond les ballons 🙂 Très belle journée à toi !

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Sana,
    Un grand merci pour toutes tes très belles publications que, personnellement, j’ai le plaisir de résumer, ici, en trois mots : « Citius » – « Altius » – « Fortius » !

    « Il n’est rien qu’on doive tant recommander… Que l’activité et la vigilance. Notre vie n’est que mouvement. » écrivait Montaigne.

    Oui, déléguons, à notre corps et à notre esprit, quelques-unes des vertus les plus fortes de l’âme : l’énergie, l’audace, la patience…

    Et rappelons-nous qu’en chacun de nous, il n’y a pas d’incapacité, mais des capacités différentes !

    Belle fin de semaine pour toi, Sana. Gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. Et j’admire encore plus ceux qui décident de le faire alors qu’ils n’ont même pas comblé leurs besoins primaires. Les vrais altruistes, ce sont eux. Aider l’univers avec une fondation comme celle de Bellinda et Bill Gates est admirable et d’un grand secour pour la planète, mais ceux qui se consacrent à des causes humanitaires alors que leur sécurité alimentaire n’est pas assurée sont, je pense, dans une classe à part. Redonner après avoir beaucoup reçu ou avoir le sentiment d’avoir reçu plus que sa part du gateau est une chose qu’il faut souligner, mais partager sa propre part quand elle ne comble pas tout à fait son appétit est vraiment à surligner et ce sont souvent ces gens dont on entend le moins parler.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Pierre, je suis entièrement d’accord.. Ce sont des femmes, et ces hommes de l’ombre, ces démunis de la vie, mais riches de l’essentiel.. Et on ne cessera de le penser, en général, « ceux qui donnent le plus, en ont le moins »..

      Aimé par 1 personne

  5. Ping : Comment gérer ses peurs ? – Les secrets pour rayonner

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s