À la Une

Vlog 5 minutes dans ma tête

Il faut vraiment que je cesse de déconner. C’est vrai. Je n’en trouverai pas un « parfait », doté de l’ensemble des critères de ma check-list. Il faut vraiment que je me sorte d’Alice au pays des merveilles. Lire la suite

Publicités
À la Une

Le jour où j’ai cessé de me travestir

J’ai, des années durant, copié son intonation de voix pour lui ressembler. J’avais certes mon caractère ( Sors du moule), mais je l’avais comme enseveli sous un amas d’illusions. J’étais adolescente, je me cherchais. Elle était ultra-populaire au lycée. J’imitais même son style vestimentaire. Par la suite, j’empruntais ci et là des attitudes qui n’étaient guère miennes mais elles me conféraient une certaine contenance. Je m’étais créé une coquille susceptible de plaire au plus grand nombre. Lisse. J’étais comme ces plats sans saveur. Mais j’étais très appréciée. Plus tard, je m’essayais les loisirs que tout le monde trouvait fun, fréquentais assidument ces « places to be ». Lire la suite

Le pouvoir de la culture

Vendredi matin. Je trainais des pieds en arrivant au boulot. J’avais eu un mal fou à m’y mettre. Au bout de trois heures, j’étais lasse (Tous aliénés). Il faisait beau en cette matinée de septembre. Il était presque onze heures. Assise au bureau, naviguant d’un tableur à l’autre,  je me suis mise à regarder par la fenêtre, puis, j’ai repris le mail que j’étais en train d’écrire, puis, j’ai de nouveau regardé par la fenêtre.

Lire la suite

À la Une

Le néant

Plusieurs fois que je tentais de le joindre en vain. Même mes nombreuses occupations ne suffisaient pas à taire ma petite voix intérieure qui me disait que quelque chose se tramait. Les heures passaient. Lorsque je décidais de m’assurer par moi-même que tout allait bien, une barre me noua l’estomac. Puis, une nausée. Je me rasseyais quelques minutes et avalais la gourde de jus de fruits qui trainait sur la table. Habituellement si sucrée, elle n’était ce-jour là qu’amertume. Au volant, prise dans mes pensées, je passais au feu pourtant d’un rouge vif. Une voiture de police me fit signe de m’arrêter. J’en perdis toute parole. « Oh, oh mademoiselle.. », me dit-il. L’agent me croyait dans un état second. Il me fit souffler. Rien. « Bon, je ne sais pas ce que vous avez, mais, rentrez, et reposez-vous » rajoutait- il. Quelle bienséance.

Lire la suite

À la Une

Tous aliénés

IMG_20170908_095154[1]
Machine à café du job de Sana 🙂

Comme tous les matins, je me poste devant elle pour prendre machinalement ce jus sans goût qui sort de ses entrailles. Mais c’est mécanique. Une habitude pour me mettre en route. Heureusement que nous sommes vendredi. Décidément, je remets tout en question en ce 8 septembre. Et j’ai l’impression de refaire le même constat que dans mon article Génération blasée. Bis repetita. Je ne suis définitivement pas de nature à me plaindre mais là.. Lire la suite

À la Une

Tragedies

Si tu as lu mon article sur la princesse au grand cœur (Une Princesse est morte), tu sais l’immense considération que je lui portais. En revoyant les images à la télévision l’autre soir, j’ai eu un pincement au cœur. J’ai essayé de chasser cette tristesse en me connectant sur youtube, histoire d’écouter un bon morceau. C’était sans compter sur le destin, qui m’a fait tomber sur « I have nothing » de Whitney Houston. Encore une autre icone. Encore une mort tragique. Je me suis dit que si elle avait épousée Kevin Kostner, elle serait encore vivante sûrement. De même que Lady Di, si elle n’était pas sortie avec Dodi ce soir-là. Lire la suite

À la Une

Fantasmes

Représentation imaginaire de désirs conscients ou inconscients, images, idées ou sentiments produits par l’esprit qui génèrent alors chez l’individu une émotion et une excitation, notamment sexuelle. Les fantasmes. Ils ne touchent d’ailleurs pas que la sexualité, ils peuvent concerner différents domaines du désir et du plaisir. Le terme provient de l’allemand « phantasie », concept développé par Freud. Lire la suite

À la Une

Ecriture : ma première nouvelle

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je tenais à vous faire part de ma toute première nouvelle. Rédigée cet été, je prends plaisir à vous la communiquer. Bonne lecture.

« Jóndóra a quitté Reykjavik après l’été, et avait décidé de mettre une croix sur son passé. Elle n’avait guère envie de regarder dans le rétroviseur. Son job d’été dans la campagne allemande, non loin de Leipzig, se résumait à entretenir les écuries d’un riche héritier berlinois : Hans WALMART. Il lui avait demandé dès son arrivée ce qu’elle venait faire en Allemagne. Jóndóra avait prétexté un séjour à visée linguistique. Parée de son jean, munie de ses tennis en toile d’une célèbre marque américaine, son sac à dos sur les épaules, Jóndóra coiffait sa longue chevelure ébène d’un haut chignon de danseuse étoile. Son grand regard vert émeraude désarçonnait ses interlocuteurs. Sa taille de mannequin rendait jalouses ses copines, et lui valait de nombreuses remarques de la gente masculine. Jóndóra avait un seul objectif en tête : celui de réunir une somme suffisante pour se rendre à Séville amorcer ce qu’elle appelait « l’automne du renouveau ». Lire la suite