Ne serait-ce que se lever du bon pied

Peut-être essayer ces choses somme toute sommaires mais qui peuvent faire changer le prisme.

Ne serait-ce que de prendre l’habitude de se lever du bon pied.

Je ne comprendrai jamais celles et ceux qui maugréent à peine les yeux ouverts.

N’es-tu pas heureux d’être en vie, et en bonne santé ?

Quand on sait la fragilité de la vie, et de nos équilibres, nul ne peut se permettre le luxe de grommeler, de s’attarder sur ce qui nous fait, soi-disant, défaut.

N’est-il pas déjà temps de bousculer le paradigme de la plainte, et de la douleur ?

Il est des choses, des douleurs, des combats plus graves que les caprices d’un égo ayant trop été allaité au Sein du consumérisme, de la paresse, de la plainte.

Se lever du bon pied. Etre plein de gratitude dés les premières lueurs de l’aube. C’est déjà œuvrer à son bonheur. Changer de physiologie. Chantonner. Sourire. Siffler. Danser. Les émotions changent. Les ressentis, les pensées suivent. Notre énergie positive grandit.

gratitude

Voici ce que suggère Robert Emmons : « Lorsque vous êtes couché, et avant de vous endormir, essayez de vous concentrer sur des pensées plaisantes – des évènements positifs pour vos proches, les bruits apaisants de votre chambre, la chance que vous avez d’être en bonne santé, des projets, comme vos prochaines vacances ou un voyage à venir, des choses agréables que vous avez faites ces derniers jours, à quel point vous vous sentez détendu, les choses gentilles que d’autres ont pu faire pour vous … Le neuroscientifique Rick Hanson pense que le cerveau prend la forme sur laquelle repose l’esprit. Faites reposer votre esprit sur la peur, la tristesse, la contrariété et l’irritabilité et cela se transformera de façon neuronale en anxiété, en dépression et en colère.

Demandez à votre cerveau de dire merci, et il trouvera de plus en plus de raisons d’être reconnaissant, et commencera à prendre la forme de la gratitude.

Tout ce que nous faisons crée des connexions avec les réseaux de notre cerveau, et plus on répète une action, plus ces connexions se renforcent. L’esprit peut changer le cerveau de manière durable. En d’autres termes, ce qui traverse l’esprit façonne le cerveau. » Voici ce qu’explique également le Dr. P. Murali Doraiswamy, expert en santé cérébrale et mentale : « Si la reconnaissance était un médicament, il serait le plus vendu au monde, et son indication serait la préservation de tous les organes importants de l’organisme ». Comme on se couche, on se lève. Sois reconnaissant, et tu trouveras mille raisons de l’être davantage.

A bientôt,

Sana,

Tous droits réservés.

 

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Ne serait-ce que se lever du bon pied

  1. Untraceable37

    Un très bon article que je recommande à beaucoup d’entre nous.
    Cependant avant d’en maîtriser tous les rouages, je recommande aussi de bien comprendre chaque étape…
    Belle journée à toi Sana.
    Tony

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Sana,
    Tout à fait d’accord avec toi. Quand on est en bonne santé (et donc en vie) , on ne réalise la chance qu’on a. Aussi d’accord avec toi sur les réseaux neuronaux qui se renforcent avec certaines habitudes ou pensées (bonnes ou mauvaises).
    Je mets quand même un petit bémol. Tout ceci fonctionne quand on est en bonne santé. Chez quelqu’un de très déprimé, j’ai bien peur que ce ne soit sans effet. Malheureusement.
    Au plaisir de te lire à nouveau bientôt

    Aimé par 1 personne

  3. Hello Sana, merci pour cette pensée très positive, ça fait un bien fou ! J’y pensais justement hier quand, après un énième train supprimé, TOUS les gens autour de moi se sont mis à maugréer, à cracher leur haine sur la SNCF (« Oui nous, on peut se faire virer du jour au lendemain, on est rien et pourtant, est-ce qu’on fait grève ? » OMG SO DEPRESSING !!!!), à râler et à s’exciter pour rien. Moi, je suis restée zen, j’ai ouvert un livre et j’ai fermé les écoutilles pour ne plus avoir à les entendre. Une amie m’a dit une fois « Si tous les gens utilisaient l’énergie qu’ils pompent pour râler et se plaindre, ils pourraient changer de vie au moins 3 fois »…parfois, ça me déprime carrément d’être au milieux d’éternel.le.s insatisfait.e.s, mais je crois qu’il faut essayer au maximum d’aller au contre-pied, pour notre propre santé ! On m’a déjà conseillé d’écrire mes plus beaux moments de la journée avant de me coucher. As-tu déjà essayé ? Très belle journée à toi 🙂

    J'aime

    1. Je te comprends tellement car je partage ton état d’esprit…J’en suis venue à déserter la machine à café tellement je n’y entends que plaintes..Et je ne sais pas si tu as remarqué il y a souvent surenchère en la matière ! Oui écrire ses beaux moments avant de se coucher est tellement gratifiant, exaltant. Belle journée

      Aimé par 2 personnes

  4. Oh j’aime beaucoup, c’est tellement vrai !!!! J’y travaille d’ailleurs pour mieux dormir. Quelques minutes de gratitude ne font pas de mal ^^ Et aussi, selon Emile Coué, je tente de répéter tous les jours « Tous les jours, et en tous points de vue, je vais de mieux en mieux »…On aide ainsi à entretenir notre cercle vertueux ! Le coup de ne plus supporter les plaintes de la machine à café, je m’y retrouve à 100% !!! Maintenant, quand je ne peux plus échapper à ces genres de situations, je tente de repenser aux 5 accords Toltèques et de méditer sans trop écouter (ou de temps en temps je nuance leur propos comme tu le fais si bien avec tes collègues ou amis ^^) Belles pensées vers toi ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s