Nos parents, ces névrosés

Bonjour,

J’espère que tu vas bien.

Je ne sais pas toi, mais la période automnale est souvent propice au recentrage sur soi, à l’ancrage, au questionnement.

Hier soir, j’ai reçu une amie chez moi qui a toujours envié mon enfance, mes parents, et l’amour indéfectible qu’ils me portent.

Lire la suite