5-4-3-2-1..

Hello !

Assied toi, mets-toi à l’aise. J’ai plein de trucs à te raconter. Enfin, fondamentalement UN. Mais qui en vaut bien 10. J’exagère. Tout cela pour dire que je suis toujours dans le mood du changement, du lâcher prise, et j’ai déjà hâte d’être en 2019 car j’ai, cette année jeté énormément de jalons, de graines, que j’espère voir éclore dans quelques semaines.

Aujourd’hui, il faut absolument que je te parle de la règle des 5 secondes. Et comment elle a révolutionné mon quotidien de jeune femme au mental omniprésent. Je ne pourrais pas te dire quand, avec précision, cela a débuté mais je sais que dès que je l’ai mis en place, j’ai saisi de nombreuses opportunités que je n’aurais guère imaginées auparavant. 5-4-3-2-1.

J’ai commencé par me réveiller tous les matins en comptant jusqu’à 5 mais à l’envers : 5-4-3-2-1, et ce, dès la première sonnerie du réveil. Pour éviter de snoozer, et de tout remettre à plus tard. Je l’ai appliqué par la suite à presque toutes les actions où je constatais que mon mental commençait à reprendre le dessus, et à interférer.

Snooze-Alarm-475x285.jpg

Par exemple, je recevais un courriel et je me demandais si je devais donner suite à la demande formulée. J’entendais mes petites voix : «  Tu sais, c’est vraiment nouveau pour toi. Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ? Non, tu ferais mieux de décliner, tu verras plus tard ». En appliquant la règle des 5 secondes, je n’avais plus le temps de tergiverser, car je devais me décider en 5 secondes chrono. Ainsi, je répondais en prenant en compte mon tout premier ressenti, et dans la foulée je rédigeais mon mail de réponse.

Dernièrement, en voulant mettre en ligne mon ebook « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », j’ai été prise des mêmes questionnements, des mêmes tourments.

« Attends un peu. Tu verras en 2019. Pourquoi tu ne terminerais pas ton roman d’abord ? Tu sais, peu de gens lisent des ebooks. Et ce style d’ebook sous forme de roman initiatique, c’est du déjà-vu… ».

51pRJPoOdNL.jpg

Et, j’ai remarqué que plus je prenais le temps d’essayer d’analyser les tenants et aboutissants, avantages et inconvénients, plus mon action était reportée, plus je me sentais freinée dans mon élan, et plus mon cerveau essayait par tous les moyens de me dissuader de foncer.

Car, une partie de nous est toujours attachée à notre zone de confort. Et notre cerveau est là pour nous avertir d’un danger. Or, lorsque nous ne risquons rien, pourquoi donnerions-nous raison à la partie de nous-même qui ne demanderait qu’à garder nos précieuses habitudes fussent-elles mauvaises ? Car, qu’on se le dise, nous aimerions tous que tout nous tombe du ciel. Nous aimerions tous regarder, des heures durant, crépiter le feu, en enchainant les pizzas, et les séries, et en rêvant d’autre chose. Nous rêvons tous de beaux voyages, et de belles expériences.

Est-ce que c’est quelque chose que l’on peut appliquer à chaque décision de notre vie ? Je suis certaine que oui.

« Sana, tu es mignonne, mais s’il me demande en mariage, je vais avoir du mal à lui répondre en 5 secondes, car il me faut du temps pour réfléchir ».

Et pourquoi pas ? Dans le fond, je suis certaine qu’on sait toujours ce qui est bon pour nous mais une fois que l’on commence à réfléchir : on réfléchit avec nos conditionnements, nos pensées, notre histoire, et quelque part c’est comme si on venait étouffer notre intuition, ou la mettre en doute. C’est comme si on venait ternir une belle toile maculée par des petits points noirs de doutes, de craintes, d’appréhension. Bien sûr qu’il est bon de réfléchir, mais la réflexion ne doit pas se substituer à l’action.

En fait, nous savons tous intuitivement ce qui est bon pour nous.

J’ai entendu de la bouche de beaucoup de personnes : « je le savais dès le départ, mais je n’ai pas voulu le voir ». C’est un peu comme les 30 secondes durant lesquelles nous nous forgeons une opinion sur une personne. C’est un peu comme les 5 secondes qu’il nous faut pour choisir notre place au restaurant, ou à une réunion. On sait intuitivement où nous allons bien nous sentir.

Oui mais à partir de quand sait-on si c’est de l’intuition ou de la peur ? Je crois que l’intuition nous traverse avec calme, alors que la peur nous inonde de doutes, et de toute autre manifestation physiologique : accélération des battements cardiaques,..En fait, je crois que l’intuition apaise, et que la peur tourmente, déchaine.

« Fais ce qui te semble juste » me dit souvent my mother. Parce que lorsque tu agis en fonction de ce qui te parait juste, tu es en cohérence, et donc zen et sereine.

Car, le tourment vient de l’antagonisme, de la disproportion, de la différence, du décalage entre tes valeurs et tes actions, entre ce que tu penses et ce que tu fais. Et même les maladies surviennent souvent lorsque le mental est en total désaccord avec la réalité physique dans laquelle nous évoluons.

Tout cela pour en revenir à ma règle des 5 secondes qui est vraiment en train de me rendre service. Parce que je n’ai pas le temps de tergiverser, et je n’ai plus le temps de procrastiner.

5-4-3-2-1 je publie l’article.

A bientôt,

Sana.

Tous droits réservés.

 

Publicités

7 réflexions sur “5-4-3-2-1..

  1. Ah ah super 🙂 J’adore ton article Sana, il me parle beaucoup et je crois bien que je vais tester cette technique !
    J’ai encore trop souvent tendance à me lancer dans des trucs que je ne sens pas et qui me pompent énormément d’énergie. Mais…j’ai progressé et je sais dorénavant dire « merde » quand je n’ai réellement pas envie de faire quelque chose. Rien que le fait de s’autoposer la question règle déjà pas mal de problèmes ! As-tu réellement envie d’aller à cet évènement ? As-tu réellement envie de répondre à cet email ? Un peu d’honnêteté envers soi-même permet de dire plus souvent non et de se concentrer sur ce qui importe réellement !
    Belle journée à toi 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s