Tu n’auras que deux options dans la vie

Oui, c’est absolument cela. Deux options. A vrai dire, cela m’est complétement égal de passer pour une partisane du « monde bisounours » comme d’aucuns se plaisent à l’appeler. J’en suis même immensément fière. J’aime croire en l’humanité. J’aime croire au potentiel infini de chacun. Et j’aime croire que tout un chacun peut être animé des meilleures intentions.

D’une part, parce que j’ai une reçu une éducation hautement concentrée en humanité, générosité, et amour. Et d’autre part, parce que je suis certaine de la force et de la véracité du tandem esprit-corps, et comme je n’ai pas franchement envie de rejoindre l’autre royaume, tellement j’ai d’expériences à vivre, et de belles personnes à rencontrer, je te dirais que oui la pensée positive a énormément d’influence sur notre vie.

Et je puis t’assurer que dans la vie, il n’y a que deux options, deux sentiments, deux émotions : l’amour ou la peur.

Et j’entends l’amour dans son acception large : bienveillance, écoute attentive, respect, GRATITUDE. En fait, quand tu choisis l’amour dans tout ce que tu fais, tu as la capacité à transformer en or tout ce que tu touches. C’est comme si un infini champ des possibles s’offrait à toi.

Je pourrais te citer des tonnes d’exemples de la vie quotidienne où les choses m’ont été facilitées, où j’ai rencontré exactement la personne idoine à l’instant T. Bref, un tas d’exemples où j’ai eu l’impression que l’Univers (le karma, Dieu, …) conspirait à ma réussite, ou en tout cas œuvrait en ma faveur.

Et, pas plus tard qu’hier où je me suis crapahuté à Paris, malgré le mauvais temps, des circonstances particulières et défavorables, des travaux, et un tas de désagréments qui auraient perturbés le moindre des vivants, tout m’a été facilité et j’ai rencontré des gens extraordinairement intéressants.

« Oui Sana, mais moi je n’y crois pas ». Euh, en fait, tu n’as pas à y croire. Que tu le crois ou non, nous sommes tous fait d’énergie, et même ce qui te semble matière n’est qu’énergie. Et que tu le crois ou non, tes pensées attirent ta réalité.

Dans ces deux options : peur ou amour, mon choix est fait. Même si la peur est normale, naturelle.

D’ailleurs, heureusement que nous ressentons de la peur car elle est reliée à notre instinct de survie notamment. C’est la peur qui nous fait accélérer le pas si nous nous retrouvons tard dans la rue. Et la peur peut recouvrir des significations différentes notamment influencées par la pensée, la raison, et l’inconscient physique.

Je dirais juste que la peur peut être néfaste lorsqu’elle nous handicape alors même que notre vie n’est pas menacée. Peur du rejet, peur de ne pas être à la hauteur, peur de mal faire, peur du jugement d’autrui.

Je sais l’emprise que peuvent avoir nos peurs sur nos comportements. C’est comme si tout rétrécissait. Et physiologiquement, le même constat : on sent qu’on étouffe, on a du mal à respirer, notre champ de vision se contracte..

Mais je connais aussi tout le « pouvoir du pouvoir » de l’amour. Je sais l’immense pouvoir de la gratitude. J’aime chaque centimètre de ma vie, chaque centimètre de mon corps, et chaque seconde passée avec les gens que j’aime. Je n’ai vraiment pas le temps pour la plainte, et la complainte.

Je me force à dire oui à plein de choses nouvelles car je sais que cela crée en moi de nouveaux circuits neuronaux (Cerveau, je t’aime), de nouvelles façons de pensées (d’ailleurs, je lis en ce moment un livre sur les pouvoirs de l’esprit, et …il est tellement puissant ; je t’en reparle très vite).

Je me force à dire oui malgré la peur, malgré que je ne sois pas dans ma zone de confort.

En fait, quand tu expérimentes l’amour sous toutes ces formes, tu en viens à aimer (ou considérer) même ceux que tu penses abhorrer (même les Vampires ou autres…) car tu vois en eux l’expression d’un plus grand tout, l’expression d’une Unité à laquelle toute forme humaine appartient.

Quand tu expérimentes ce sentiment, tu en viens à vibrer à de belles choses, et naturellement : elles parviennent à toi (Je vois ce que je crois). Tu penses de prime abord que c’est un hasard mais il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous.

Je ne dis pas qu’il n’y aura pas de coups durs, ni de déceptions. Mais tu auras une telle résilience en toi, que tu chercheras à en déterminer les causes. Tu auras tellement de courage en toi que tu te battras tel un lion pour son lionceau.

En fait, je crois que je resterais cette éternelle amoureuse de la vie (du moins je l’espère) et je crois même que c’est parce que je l’aime autant, qu’elle me le rend au centuple.

Je suis émerveillée et passionnée par les synchronicités de la vie. Et cela va au-delà du simple « je pense à un truc, et je le vois partout ».

Je suis ravie de rencontrer de belles personnes qui sont proches de ma sensibilité. Je suis très reconnaissante de vivre de belles expériences, et d’avoir encore pleins d’occasions d’être reconnaissante.

Dis davantage «oui » même quand tout le monde te démontrera l’intérêt d’un «non », car à trop écouter les petites voix (la nôtre et celle des autres), on en viendrait à avoir peur de tout et de rien.

b31ce4d164b2eab63f6dfa82327e85f2Il y a beaucoup de casseurs de rêve. J’en ai fait les frais. Mais ce n’est pas de leur faute. Peut-être que voir quelqu’un qui essaie, les renvoie dans leur incapacité de tenter. Je ne sais pas. Ce que je sais c’est que les voix de la peur nous condamnent au train-train, et on s’enferme dans le cadre de coloriage qu’il ne faut surtout pas dépasser.

Cela faisait un moment non que je ne t’avais pas écrit un article comme ceci : de cœur à cœur. Je crois même que tu les aimes ceux-là non ?

Sans me répéter, je te dirais : aimes, fonces, dit « oui », essaies, danses, chantes, persévères, espères, ris, et contemples.

Car, comme le dit un dicton chinois : « profitez de la vie, il est déjà plus tard que ce que vous imaginez ! ».

A très vite,

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

19 réflexions sur “Tu n’auras que deux options dans la vie

  1. Merci pour cet article ! Moi aussi j’ai eu droit au  » tu es dans le monde des bisounours ». Et malheureusement, il y a beaucoup de personnes négatives qui se permettent de donner leur avis sur nos choix… J’aime beaucoup tes articles. Ils sont très inspirants 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Un superbe article que j’aime beaucoup, en tant que grande amoureuse de la vie moi aussi!
    L’amour, la peur, je suis bien d’accord, il nous est donné de choisir à chaque instant. L’amour nous porte plus haut, nous fait vivre des merveilleuses choses, nous ouvre des portes, nous fait rencontrer de formidables personnes. La peur est nécessaire tant qu’elle ne nous bride pas et que nous pouvons accepter sa présence sans la laisser diriger notre vie.
    Merci!

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Sana,
    Merci pour ce très beau texte et cette belle assurance que tu as et que tu partages avec amour et sans peur…
    Pardon, si je prends cette liberté, mais, personnellement, j’aimerais prolonger ton propos.
    D’une part, même si la peur peut être considérée comme une émotion négative, elle nous incite à rester en éveil. Bien utilisée, elle nous pousse à agir, afin de pouvoir mieux appréhender l’inconnu. Notre vie n’est-elle pas mouvement où se mêlent activité et vigilance ?
    D’autre part, le malheur (maladie ou accident) et la souffrance ne sont pas des professeurs bien agréables. Je côtoie des sportifs handicapés et je peux affirmer qu’il faut à ces sportifs, une volonté peu commune, une foi et un courage de tous les instants et surtout un moral à toute épreuve pour prendre le dessus sur l’adversité. Je trouve chez eux, la même passion, la même application, et chez certains, la même rage de vaincre que chez nos amis valides. C’est ainsi, que je comprends combien le sport est une merveilleuse thérapeutique pour bien des maux et des peurs.
    Aime et fais ce que tu veux ! N’est-ce pas dans cette parole que se résume la morale de Saint-Augustin ?
    Bonne fin de semaine pour toi Sana et pour tous ceux qui te sont chers. ❤

    Aimé par 3 personnes

  4. Ah oui, je l’ai entendu cette phrase « Tu vis dans un monde de Bisounours »! Et comme toi, j’assume ! Et je préfère mille fois être dans l’amour de tout, de l’autre, de moi. Et désormais quand d’aucuns me critiquent, essaient de me blesser, je ne le prends plus pour moi, pas un instant. Je suis infiniment sereine parce que je sais que chacun voyage à sa vitesse et que si une personne croisée est dans la rancœur et le négatif, il m’apparait que c’est parce qu’elle ne peut faire autrement du moins pour l’instant. Merci Sana 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s