Chronique 1 : Help me ! Comment le développement personnel n’a pas changé ma vie, de Marianne POWER

Bonjour,

Septembre est là. L’heure de mon défi a sonné : le fou défi de lire un livre par semaine. Je me suis donc lancée, avec joie, profitant de mes dernières heures de vacances.

Et afin de ne pas entamer ma belle motivation de rentrée, j’ai voulu commencer par un roman, presque girly de prime-abord. Les montagnes ne se gravissent pas de but en blanc.

J’ai donc saisi l’opportunité du week-end pour lire « Help me ! Comment le développement personnel n’a pas changé ma vie » de Marianne Power.

Voici le résumé du livre : « Ce fameux dimanche, une idée m’est venue. Une idée qui, d’épave dépressive, allait me transformer en femme heureuse et efficace : je n’allais plus simplement lire des ouvrages de développement personnel, j’allais les mettre en pratique. Un livre par mois, suivi à la lettre, pour voir si le développement personnel pouvait réellement changer ma vie. J’allais m’y tenir pendant un an – soit douze ouvrages au total. Et j’allais m’attaquer à mes failles avec méthode : argent, angoisses, poids… Arrivée à la fin de l’année, je serais… parfaite ! »

005624530Mon résumé

Il m’a fallu moins de 48 heures pour déguster ce bouillon au goût exquis. Une belle leçon de vie. Une belle leçon de bonheur. « Comment le développement personnel a changé ma vie », ou l’histoire d’une journaliste de 36 ans, une working-girl des temps modernes pour qui boire, dépenser sans compter, et prendre du plaisir constituent les trois fondations de son quotidien.

A s’y méprendre, Marianne est une égoïste et la quête de développement personnel dans laquelle elle se lance durant plus de 12 mois ne va qu’exacerber cet aspect de sa personne.

En effet, lasse de son quotidien, de son reflet dans le miroir, de ses kilos en trop et de ses rencards infructueux, Marianne opte pour un défi radical : celui de lire et d’appliquer les enseignements des livres de développement personnel, à raison d’un livre par mois. Marianne caresse ainsi l’espoir d’atteindre le graal de toute trentenaire normalement constituée : un meilleur physique, un mari en or, et un compte en banque à faire pâlir d’envie autrui.

Cette entreprise de développement personnel va bouleverser, chambouler Marianne dans ses plus profondes convictions, fondations.

Son entourage (sa mère et ses amies notamment) trouve ses multiples névroses insignifiantes.

Mais, déterminée, Marianne va cheminer, tomber, se relever, toucher le fond jusqu’à imaginer ses propres funérailles comme le conseille un des ouvrages sur lequel elle tombe.

Elle lit, étudie les incontournables de développement personnel allant du livre Le Secret jusqu’à Transformez votre vie, passant par la Thérapie des anges.

Elle se fait littéraliste, et applique scrupuleusement les conseils prodigués. Les défis qu’elles remplit sont nombreux : poser nue pour un photographe, demander une remise dans une boutique, exécuter un créneau, draguer dans le métro…

Ainsi, elle remet en question tous les pans de sa vie : sa relation à l’argent, aux hommes, à son image, à ses amies, à sa mère.

Mais beaucoup de choses en elles vont voler en éclats, elle va jusqu’à mettre en péril l’amitié avec sa meilleure amie.

Mon avis

Comme un formidable clin d’œil du destin, je suis tombée sur cet ouvrage au moment même où je me lance dans un défi quasi-similaire.

C’est un incroyable roman dont l’héroïne nous amène loin dans la réflexion autour du développement personnel, de la vie, et de notre quête du bonheur. Elle partage ses sentiments les plus profonds, ses interprétations, ses désillusions relatives au développement personnel.

J’ai vraiment adoré ce bouquin car il remet en question beaucoup de clichés : le développement personnel n’est pas cet ensemble de dogmes qu’on essaierait de s’imposer.

Se lever aux aurores, se nourrir de jus verts, se répéter qu’on est les meilleurs, ou encore se faire un chèque d’un million d’euros pour mieux se le manifester dans notre réalité.

Les travers du développement personnel sont décrits avec une extraordinaire clairvoyance et lucidité. En effet, on peut parfois reprocher à ces démarches leur caractère irréaliste, démesuré qui ne crée que de l’insatisfaction, et ternit une image de soi déjà pas glorieuse.

J’ai énormément apprécié cet ouvrage car il fait référence aux bibles du développement personnel, en fait ressortir leur précieux nectar, le tout sans en occulter leurs faces sombres. C’est donc un livre authentique, réaliste, profond, juste, et inspirant.

Quelques citations tirées de l’ouvrage

« Prenez un risque par jour, modeste ou audacieuse, cette action vous comblera de bien être une fois réalisée », Susan Jeffers.

« Il existe en nous une force motrice puissante qui, une fois libérée, peut donner corps à n’importe quelle vision, n’importe quel rêve, n’importe quel désir », Tony Robbins.

« Quantité de gens vivent avec un persécuteur dans leur tête, qui n’a de cesse de les attaquer, de les punir, de les vider de leur énergie vitale. C’est là la cause d’une détresse indicible, d’un immense mal de vivre et des maladies », Eckart Tolle.

« Entrer en relation avec les autres, voilà pourquoi nous sommes là. Le courage commence en se dévoilant et en se laissant voir », Brené Brown.

Deux extraits

  1. « Puisque Le Secret ne m’avait pas aidée, je prenais moi-même les choses en main. J’ai passé au banc d’essai vingt séchoirs à cheveux ; j’ai vécu deux jours avec un maquilleur qui m’a peinturburée pour me faire ressembler à Jack Nicholson dans Shining, [..] J’ai écrit un papier sur un shampooing pour chevaux qui rencontrait un succès totalement improbable auprès des humains; [..]Jamais mon travail ne m’avait inspiré autant de gratitude. De quoi diable avais-je pu me plaindre ? N’avais-je pas une chance folle de pouvoir gagner de l’argent en faisant des choses drôles, intéressantes ? ».
  2. « Dans la vie de chaque femme, arrive un moment où elle prend conscience que ça ne peut pas continuer comme ça. Pour moi, ce tournant s’est produit un dimanche de gueule de bois. J’ai oublié ce que j’avais fait la veille au soir sinon qu’à l’évidence j’avais trop bu, et que je m’étais effondrée tout habillée, sans me démaquiller. Au réveil, j’avais les paupières collées par des croûtes de mascara, la peau du visage huileuse, glissante de fond de teint et de transpiration nocturne. Le bouton de mon jean me mordait l’estomac. Il fallait que j’aille aux toilettes mais trop paresseuse pour me lever, j’avais défait ma braguette et j’étais restée allongée, les yeux fermés. J’avais mal partout… ».

Un livre pour qui ?

C’est un livre à mettre dans toutes les mains. Celles et ceux qui explorent le formidable domaine du développement personnel, celles et ceux qui se questionnent sur leur propre parcours de vie, sur la quête de l’épanouissement, celles et ceux qui veulent lire une belle histoire, trouveront leur compte. C’est un roman qui semble superficiel au départ, car le décor de la journaliste free-lance, trentenaire célibataire, dépensière, est planté.

Mais au fil des pages, il s’avère être une belle leçon de vie. Ce n’est pas un ultime roman relatif au bonheur. Il est bien plus que cela.

Marianne, au terme de ces 12 mois va-t-elle réussir à devenir celle qu’elle a toujours voulu être, et posséder tout ce dont elle a rêvé ? Va-t-elle atteindre le graal, la quiétude qu’il lui a tant fait défaut durant toutes ces années ? Et si oui, grâce à quoi ?

La réponse est dans ce petit bijou.

A très bientôt,

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

14 réflexions sur “Chronique 1 : Help me ! Comment le développement personnel n’a pas changé ma vie, de Marianne POWER

  1. Il ne fait aucun doute que le « développement personnel » est rajouter des concepts là où il faudrait justement lâcher prise. Merci de partager ton expérience, moi j’ai ma propre croyance, laissez les voiles se détacher d’eux-mêmes sans rien ajouter de l’extérieur (ou presque) 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu le livre mais il donne envie, vu comme tu le présentes ! Je suis tout à fait d’accord, une fois qu’on est imprégné de lectures sur le développement personnel, on passe le cap de l’action ! Ado, j’admirais une amie qui osait s’interposer dans les injustices ou même les agressions de rue…en grandissant j’ai décidé de me mettre à l’action et de ne pas permettre une seule action avec laquelle je n’étais pas d’accord. C’est du boulot, et ça demande un certain courage mais on a la conscience tranquille et on se sent fière de soi. Je trouve que cela aide aussi beaucoup pour s’apprécier, un vrai cercle vertueux ! Bonne avancée dans sa voie à toutes et tous ^^ Bises Sana et merci encore pour ton message perso !

    Aimé par 1 personne

    1. Elle me fait penser à moi ton amie 🙂 Disons que je dors mieux quand je dénonce une injustice. Je n’arrive pas à faire semblant de n’avoir rien vu. La détresse, la misère, l’injustice me sont insupportables. Un peu comme toi. Je t’en prie pour le message perso, j’espère que tout se décantera en ta faveur ! Bises ma jolie

      Aimé par 1 personne

  3. Oui, je crois qu’on a besoin de personne qui nous donnent l’exemple, qui nous montre que « c’est possible ! », exactement comme toi.
    J’étais bien trop timide ado pour y arriver mais à partir de la fac, je suis arrivée à changer ! Et maintenant, ce sont les gens qui viennent me voir après coup pour me dire qu’ils « admirent » ce que j’ai fait. En fait, on a rien fait d’héroïque, juste répondu à l’appel qui nous vient du cœur ^^ Je conseille à tout le monde de tester ^^ Oui ma chère, ça se décante, et je bosse gentiment, comme si c’était un jeu pour avoir une santé de fer ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s