La paire de cerises

En passant, je vois la paire de cerises qui trône sur son bureau.

Je souris parce que je repense à une discussion avec ma mère.

En effet, au détour d’une réflexion sur les engagements, la liberté, le mariage, elle m’avait dit combien nul être ne peut, par arrogance ou par conviction, prétendre à s’autosuffire, nul n’est prédestiné à avancer seul (e), car en toute chose, il y a une paire.

La rose se nourrit de lumière, l’eau abreuve la terre, le professeur guide l’élève, un lien fusionnel lie l’enfant à sa maman, ..

« Une seule main ne peut pas applaudir », souligna maman.

A y regarder de près, on trouve cette espèce de dualités, cette notion de paire, dans tout ce qui nous entoure : le ciel et la terre, la nuit et le jour, le soleil et la lune, l’homme et la femme, la terre et la mer, la clarté et l’obscurité, la mort et la vie, le malheur et le bonheur, les polarités positives et négatives, etc… Même le règne animal, et botanique n’y dérogent pas. Le champ des émotions non plus.

La plupart des grandes réussites sont celles d’hommes et de femmes qui ont su s’entourer, donner, et recevoir.

D’ailleurs, le concept de self made men, je ne le comprends pas tellement. Comme ceux qui te disent : « tu sais moi, je me suis fait tout seul ». Je n’en suis pas certaine. Car, tout empire se bâtit à plusieurs.

Quand Barack Obama a été nommé président, beaucoup de chroniqueurs disaient qu’il devait beaucoup à Michelle.

« Derrière chaque homme, il y a une femme », dit-on souvent.

Ainsi, je pense que quelque que soit nos aspirations, nos rêves, nos espoirs, leur quintessence réside dans le partage, l’amour et la compassion.

Et dire qu’à la base, j’avais juste vu des cerises… (rires).

A bientôt,

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

22 réflexions sur “La paire de cerises

  1. Ta maman avait parfaitement raison. C’est très beau ce qu’elle dit et pleins de justesse. Une paire de cerise qui nous conduits à réfléchir sur la dualité de ce monde, de l’univers tout entier. Je pense aussi à la pomme qui tombe sur la tête de Newton et qui l’amène à penser l’attraction terrestre.. C’est un toujours un plaisir de suivre tes questionnements, tes interrogations, ton regard sur notre monde. Passe un excellent weekend et merci pour ce beau partage ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. Certains confondent self-made et selfish. Leur ego est tellement surdimensionné qu’ils ne voient plus ce qui autour d’eux a contribué à leur succès, pourtant ce sont les efforts additionnés qui permettent le progrès, même pour ceux qui au final en réclament tout le crédit. On dit d’ailleurs qu’Einstein aurait grandement profité de ses échanges avec Mileva Maric dans l’élaboration de ses théories.

    Ce que j’aime de tes deux cerises, c’est qu’elles sont de même tailles, de même couleur et ont probablement été aussi bonnes l’une que l’autre.

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Sana,
    Merci pour ton article fort intéressant !

    L’unité est-elle supérieure à la dualité, à la pluralité ?

    Pas si sûr, même, quand ces dernières entités dérivent de la première…
    La dualité qui fait référence au nombre 2, prend un sens spécifique dans des domaines divers comme les mathématiques, la physique, la philosophie, la religion et la spiritualité…
    Oui, nous vivons dans un monde où tout et son opposé existent, et cela nous permet de nous définir.
    Entre, ombre & lumière, tourmente & paix intérieure, malheur & bonheur, négatif & positif, pour & contre, paire & couple, nous devons choisir, connaître, savoir, découvrir, peser, différencier, et essayer de trouver un juste équilibre.
    C’est à ce moment là que nous retrouvons la notion d’unité.
    C’est en expérimentant de-ci de-là, que nous arrivons à trouver notre propre chemin, à construire notre personnalité, le plus harmonieusement possible.
    Bonne semaine Sana.
    Bisous d’amitié. ❤
    Et cerises… en accompagnement.

    Aimé par 2 personnes

  4. C’est ce qui s’appelle se refaire la cerise ou je n’y connais rien.
    Je pense à ton article bien sûr qui comme tous ceux que je lis de toi est force de pensée et de reflexion sagace. Ainsi que celle de ta maman. Et oui, mille fois oui en tout homme il y a une femme qui sommeille. Il arrive parfois même que lerêve soit éveillé. 🙂

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s