Tragedies

Si tu as lu mon article sur la princesse au grand cœur (Une Princesse est morte), tu sais l’immense considération que je lui portais. En revoyant les images à la télévision l’autre soir, j’ai eu un pincement au cœur. J’ai essayé de chasser cette tristesse en me connectant sur youtube, histoire d’écouter un bon morceau. C’était sans compter sur le destin, qui m’a fait tomber sur « I have nothing » de Whitney Houston. Encore une autre icone. Encore une mort tragique. Je me suis dit que si elle avait épousée Kevin Kostner, elle serait encore vivante sûrement. De même que Lady Di, si elle n’était pas sortie avec Dodi ce soir-là.

whitney.png
Whitney Houston et Kevin Costner

En fait, j’aurais eu envie de changer le cours de l’Histoire. De crever les pneus de la moto de Coluche. De convaincre Balavoine de ne pas monter dans l’hélicoptère. De dire à Michael Jackson de s’aimer comme il était, et de ne pas passer par l’horreur de la chirurgie. De détourner le cortège de Kennedy. D’interdire l’accès à la promenade des anglais. De retarder le vol du MH17….

8-juin-1972-trang-bang-sud-vietnam.jpg
Kim Phuc, l’icône brûlée de la guerre du Vietnam

Et pour moi, il n’y a pas d’échelle dans la tragédie. Qu’elle soit individuelle comme collective, qu’elle touche un seul être ou plusieurs milliers. Qu’elle concerne une région du monde, ou une autre. Si j’en avais eu le pouvoir, j’aurais tout fait pour ne pas que les parents d’Hitler se rencontrent. J’aurais tout fait pour pousser Malcom de l’estrade avant que la balle ne l’atteigne. J’aurais fait dormir Milosevich quand l’idée du génocide lui avait effleuré l’esprit. Je me serais mise devant le bouton nucléaire pour empêcher Hiroshima, et Nagasaki.

massacre-de-srebrenica.jpg
Massacre Srebrenica

De même, j’aurais tout mis en œuvre pour déjouer, contrecarrer, réprimer les torturés de l’esprit qui ont permis les génocides amérindien, aborigène, arménien, rwandais, juif, chinois, russe, tibétain, ukrainien, palestinien, syrien…. Et ceux qui permettent, et contribuent aux massacres d’aujourd’hui.

En fait, je crois que je dois accepter de ne pouvoir à mon niveau révolutionner le monde. Je dois admettre et me résigner face aux facettes sombres de l’homme, tout en continuant de les dénoncer, et de rêver à un monde meilleur (Gloire aux furieux rêveurs). En fait, je crois que je dois accepter qu’il y ait une partie de destin dans la vie. Une partie sur laquelle nous ne pouvons guère agir.

Mais ne fermons pas les yeux (Ne fermes pas les yeux).

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

13 réflexions sur “Tragedies

  1. C’est vrai que l’humanité a ses terribles noirceurs et ses tragédies ! mais ils existent dans le monde des milliers de personnes qui se battent à travers les mots, les gestes, les combats de tous les jours.
    L’amour et la compassion existe toujours car sans eux, l’humanité ne pourrait pas survivre !
    Et je pense, Sana que tu fais partie de ces « belles personnes » 😉
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Sana,

    Je ne sais pas si tu as lu 11.22.63 de Stephen King, mais il aborde aussi ce thème de vouloir réparer le passé et dans le cas du personnage principal, l’objectif était d’empêcher Lee Harvey Oswald de tuer Kennedy. Le personnage a trouvé un moyen de voyager dans le passé et revenir ensuite dans le temps présent. il peut donc changer les choses et voir leur impact.

    Avoir la capacité de changer le passé, c’est à coup sûr un moyen efficace d’éviter du malheur ou des tragédies connues, mais sans savoir où mèneront par la suite ces changements que l’on souhaite apporter. C’est potentiellement périlleux, notamment avec l’effet papillon.

    Et puis, je me dis que j’ai aujourd’hui même le pouvoir formidable de changer le futur potentiel de plein de gens autour de moi, en me contentant simplement d’être bienveillant et aimant avec eux. On ne saura jamais si un geste bienveillant aura permis d’éviter une tragédie, mais forcément, ça apporte plus de bien que de mal. Pour moi, l’équation me paraît gagnante.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait Pierre. Si nous arrivons à être bienveillant, à être cette oreille attentive pour les autres, ce sourire, cette joie incarnée…c’est déjà BEAUCOUP! Belle journée à toi.

      J'aime

  3. Malheureusement, nous ne pouvons changer le cours de l’Histoire ni empêcher les tragédies du quotidien. On se repasse les images en boucle en disant « si seulement… » Mais n’oublions pas que chacun de nous a le pouvoir de transformer le monde autour de lui. Dans le Talmud, il est écrit: « qui sauve une âme, sauve l’humanité ». J’aime aussi beaucoup l’histoire suivante. Un incendie ravage une forêt, aussitôt tous les animaux s’enfuient sauf un colibri qui fait des allers et retours entre un étang et la forêt sur laquelle il déverse quelques gouttes d’eau. Les animaux se moquent de lui: « ce que tu fais ne sert à rien ». A quoi il répond: « je fais ma part ». Si chacun de nous fait sa part, le monde sera meilleur et c’est aussi une façon de donner un sens à notre vie.

    Aimé par 1 personne

    1. Faire sa part… Je retiens cette expression qui me parle tellement. A une époque, un spot publicitaire en faveur de la sensibilisation aux dangers de la route disait :  » si chacun fait un peu, c’est la vie qui gagne… »..

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s