La Beauté Biaise

J’ai mille et une fois eu envie d’écrire à ce sujet sans savoir par quel angle je pourrais l’aborder sans froisser, sans paraitre imbue de ma propre personne, et en évitant toute considération subjective. Et Dieu sait que j’abhorre toute forme d’arrogance, de vanité ou d’orgueil mal placé. En fait, je cherchais sûrement à me persuader que mon analyse était peut-être erronée, et qu’elle ne méritait pas un post sur mon blog. En fait, je cherchais sûrement à minorer mon constat. Mais dans le fond, je savais que j’avais en partie raison. J’ai longuement hésité. Mais, j’ai besoin de me livrer. Il me faut aujourd’hui laisser mon cri transpercer le silence quitte à ce qu’il se fasse entendre d’un bout à l’autre de l’univers.

cri munich.png
Cri de Munich

Je ne réinvente certes pas l’eau chaude. J’évoque un constat. À l’heure de l’hyperexhibition physique, je veux juste humblement dénoncer, par ces quelques mots, les biais de la « beauté ». Même si tout est relatif. A ce propos, la peinture fournit des preuves évidentes de la relativité des canons de beauté selon les époques. La littérature fournit également de précieux témoignage. Et Les anthropologues ont de nombreux arguments démontrant la relativité des critères selon les sociétés. Bref. Je ne m’attarderai point sur des considérations générales mais sur ma propre expérience, mon ressenti.

La beauté biaise. Elle biaise les rapports humains. J’ai mille et une anecdotes pour illustrer ce constat. Mais je les tairais. Car les partager reviendrait à les raviver, alors même que certaines m’ont profondément blessé. Des remarques quasi-sexistes, aux sous-entendus maladroits, la « belle » apparence physique est loin d’être un atout. Le costume est parfois lourd à assumer.

En effet, évoluant au sein d’une société où le primat est accordé à l’allure, la contenance, le cachet, il n’est pas rare qu’il y ait méprise, confusion à votre égard. La tyrannie du paraître. J’entends les « mais sans déc, je ne comprends pas de quoi elles se plaignent ».

Je ne me plains pas. Il est très agréable de renvoyer un sourire à un bel inconnu qui vient de nous gratifier d’un splendide « vous êtes magnifique » dans la rue.

Mais le revers de la médaille. Si tentée qu’elle en soit une, est immense.

La nature humaine pouvant répandre avec profusion toute forme de préjugés, on peut notamment douter de vos capacités intellectuelles, comme de vos intentions.

On vous prête une tendance matérialiste, et consumériste quand bien même votre âme serait tournée vers des considérations plus profondes. Et que vous pourriez vous satisfaire de vivre humblement dans une petite ferme du pays-basque intérieur, avec trois chèvres, et deux poules. Je rends un grand hommage à celles et ceux qui luttent pour vivre dignement de ces métiers si difficiles. Ils ont un immense mérite.

On vous imagine séductrice dans l’âme, manipulatrice, collectionnant les bellâtres pour garnir votre tableau de chasse quand bien même le vôtre ressemblerait étrangement au désert d’Arizona. Car les bons partis n’osent pas tenter le coup.

arizona.png
Désert d’Arizona

On vous juge frivole, altière, et hautaine car votre allure vous devance. Alors même que vous êtes depuis la tendre enfance de celles et ceux qui intègrent et non qui excluent, qui encouragent et non de ceux qui accablent.

grue royale altière.jpgAussi, il n’est pas rare qu’on vous pense condescendante et élitiste alors même que vos traits de caractère sont aux antipodes de ces méprisables armures. Quand bien même votre éducation est au combien humaniste.

Il vous faut alors constamment jouer l’équilibriste entre les injonctions de notre société contemporaine nous invitant à user, assumer pleinement quitte à déranger, et cette tentation de se noyer dans la masse pour ne pas attirer les regards. Plus d’une fois j’aurais aimé me liquéfier en une flaque d’eau, comme Alex Mack (Les incroyables pouvoirs d’Alex, série américaine que je regardais petite).

Il vous faut travailler d’arrache-pied pour démontrer que vous n’êtes pas un imposteur, que vous êtes plus qu’une physionomie et ce même si vos études, votre parcours, votre réputation, votre caractère jouent en votre faveur.

Il vous faut faire preuve de délicatesse. Sourire, et envoyer avec classe sur les roses celles et ceux qui vous ramènent à votre seule image fut elle attrayante ou déplaisante.

Car nous sommes bien plus que ce nous que dégageons, nous dégageons parfois ce que nous ne sommes pas. Et nous sommes parfois ce que nous ne dégageons pas. L’invisible à l’œil nu. La face cachée de l’iceberg. Entre l’être et le paraître, il y a parfois un gouffre. Tout est affaire de perceptions après tout. Pourvu que je puisse continuer à juger mes pairs sur ce qu’ils sont vraiment. Pourvu que je ne sois pas de celles et ceux que je décrie. Et puis, ils ne sont pas coupables. Je ne pense pas qu’il y ait volonté délibérée de causer du tort. Nous sommes justes quelque part un peu tous aveuglés, en proie à ces considérations esthétiques.

Et heureusement qu’au-delà de cela, il y a celles et ceux qui vous connaissent parfaitement, celles et ceux qui vous font grandir, celles et ceux qui arrivent à percer pour tirer la substance de votre être, celles et ceux avec qui vous pouvez vous fendre la poire, celles et ceux qui enjambent la forteresse et y découvre le vrai, l’authentique, le sincère, le profond..

Peace.

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

20 réflexions sur “La Beauté Biaise

  1. C’est vrai nous vivons dans une société d’ apparence. Et être beau ou belle peut aussi nuire qu’ une autre case dans laquelle on nous aura collé. Superficialité de notre société et jugement à l’ emporte pièce, maux actuels… L’ on voudrait nous faire oublier notre valeur holistique qui comprend notre corp mais aussi notre âme, que l’ on ne s’y prendrait autrement.
    https://prose-pipe-et-poesie.blog/2017/07/23/iceberg/

    Aimé par 3 people

  2. Coucou Sana,
    L’expression « Sois belle et tais toi  » est malheureusement encore d’actualité dans notre société !
    La beauté peut être vu différemment selon certaines personnes, être naturelle, sans fard, sans masque, originale, s’affirmer telle que l’on est, c’est aussi ça être belle !
    Bisous et bonne soirée

    Aimé par 3 people

  3. Être different ça devient presque un crime dans notre société ! Et puis se baser sur l’apparence je trouve ça stupide ‘-‘ , si demain la nouvelle mode était de s’habiller en vert, les 3/4 de la planète seraient déguisés en grenouille…🌎 Bref, on ne juge pas un livre à sa couverture 😉

    Aimé par 2 people

    1. Et…. «Il y a des beautés insupportables, quoique incontestables, et qui, loin de vous attirer, vous feraient fuir au bout du monde. Ce sont celles qu’aucune intelligence, qu’aucun sentiment, qu’aucune passion n’éclaire et n’éclairera jamais».
      Citation de Pierre-Jules Stahl ; Pensées diverses (1882)

      Aimé par 2 people

  4. Bonjour Sana,

    Un très bel article …Un plaisir de te lire.
    La beauté grand grand sujet… Quelle tristesse, en effet, d’être dans la réduction rassurante de la reconnaissance par l’apparence.
    Mais c’est un risque pour beaucoup que d’aller en profondeur.
    Alors il vaut mieux s’arrêter aux portes du connus, des critères, …

    Personnellement, ayant deux petites filles, je suis vigilante aux mots, aux ressentis que ma plus grande exprime déjà au sujet de la beauté.
    Beaucoup me prennent pour une illuminée avec les informations que j’essaie de de lui transmettre, mais c’est l’amour qui me guide.

    Merci Sana
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Sana,

    C’est vrai que la beauté biaise les rapports humains, tout comme l’aisance à communiquer, l’intelligence, les connaissances, l’humour, l’enthousiasme, la capacité d’écoute, la gentillesse, l’harmonie gestuelle, la maîtrise du non-verbal. Toutes ces caractéristiques influencent les relations que l’on établi avec les autres. Au-delà des critères culturels, l’apparence physique a cependant tendance à les biaiser davantage, parce que c’est forcément la première chose que l’on remarque et la première impression demeure tenace pour la suite de la relation. Je suis persuadé que tu as lu différents trucs sur l’importance de ces premières minutes. Imagines, par exemple, que tu dois rencontrer le PDG d’une organisation et que celui-ci ressemble soit à Quasimodo, soit à Brad Pitt. Forcément, avant même d’avoir entamé les discussions, je suis persuadé que la relation sera déjà légèrement biaisée. Brad partirait sans doute avec une longueur d’avance sur Quasimodo.

    L’ennui, pour ceux qui se réclament d’une certaine beauté physique et c’est particulièrement vrai pour les femmes dans un monde d’homme, c’est que cette caractéristique va souvent occulter tout le reste, à un point tel où des commentaires disgracieux laisseront parfois entendre que c’est uniquement pour cela qu’ellent occupent le poste. C’est dommage et tellement désagréable pour celles qui ont trimé dur pour se rendre là.

    Dans les sociétés et secteurs d’activité où l’équilibre homme-femme est davantage respecté, ces commentaires se font plus rares et ne sont d’ailleurs pas tolérés. J’ai personnellement vu la différence dans une organisation où un peu plus de la moitié des 13 membres de la Direction (incluant la présidente) étaient des femmes. L’ambiance de travail était différente de celle d’une autre entreprise où il n’y avait seulement que 2 femmes (RH et Marketing) sur 11 membres de la Direction. Même si les relations homme-femme, homme-homme, femme-femme demeurent malgré tout sexués, la différence demeure significative quand on retrouve un certain équilibre entre le nombre d’hommes et de femmes au sein d’un groupe de travail. Ainsi, au fur et à mesure que les femmes occuperont davantage des postes dans ces milieux d’hommes, je pense que les choses s’amélioreront.

    Cela ne veut pas dire pour autant qu’une personne de belle apparence ne jouira pas tout de même d’un certain avantage pour établir des relations, mais au moins ça ramènera cette caractéristique à un niveau plus comparable à toutes celles qui teintent une relation.

    Aimé par 2 people

  6. Hello, j’apprécie que tu oses aborder ce thème. Merci pour ce bel article ! Je n’ai pas le même vécu du coup, pas le même ressenti. Coller une réputation de superficialité et de faiblesse d’esprit à quelqu’un de beau est assez naturel. Un truc d’adulte pour se rassurer (car les bébés sourient plus à des beaux visages il parait !) . Les hommes beaux ne m’ont jamais inspiré confiance par exemple mais pourtant, on ne peut pas se mettre en couple avec quelqu’un qui nous répugne, aussi intelligent soit-il.
    Bref, c’est un fait. Par contre, je ne trouve pas que ce soit un vrai problème : en parlant ne serait-ce 5 minutes avec quelqu’un, il sait à qui il a affaire de part son vocabulaire, sa façon de s’exprimer. Je ne pense pas que les gens arrivent à penser longtemps que tu es juste jolie et sans réflexion vu ta sagesse Sana ! Sauf s’ils aiment faire croire des choses qu’ils savent fausses^^ Et par contre, gros avantage, je pense que plus on développe notre aspect mignon, moins on se fait reprocher nos erreurs, au travail ou ailleurs. Je crois même que c’est une stratégie voire un outil de travail 🙂
    Je vais te parler de ce que je vis vraiment comme des points négatifs (et je me réfère aussi à 2 amies très belles qui ont le même ressenti ) : autant le sexe opposé peut être un peu mièvre avec ce qu’il considère comme des belles femmes (et du coup, ça ne me fais pas peur de les remettre en place) ; autant les femmes peuvent être vraiment méchantes. Je vis toujours très mal d’être dévisagée de haut en bas, de recevoir une critique sur mon physique dès qu’un truc ne va pas ou que j’ai l’air fatiguée, de me sentir limite discriminée car je suis mince (alors que ce n’est pas plus joli et que je ne m’en vante pas !)… Du coup, j’ai élaboré une stratégie de survalorisation des femmes de mon entourage (je ne leur mens pas, je cherche juste à les complimenter sur des choses que je pense), je tente de ne pas me mettre autant en valeur que ce que j’aimerais et de toute façon je ne fais jamais aucune critique sur les physiques des autres, je ne parle presque jamais aux copains de mes amies ou de mes collègues. Le pire, c’est que je ne me suis jamais sentie plus jolie que les autres, c’est la façon dont parfois on me traite qui me donne cette impression ! Et d’ailleurs, cela ne m’empêche pas de me sentir moche assez souvent ^^ Donc oui, je te rejoins : ça peut être vécu comme un certain handicap !
    Je conclurais par « ce n’est pas toujours facile d’être beau/belle aux yeux des autres, mais il y a sûrement moins d’avantage à être classé dans les « moches ». Tout ça n’étant quand même, il faut le rappeler, en grande partie que des questions de jugement par rapport à la « beauté du moment ». »A quelques siècles près ou même à quelque milliers de kilomètres près, les canons de beauté sont tout autre !-) Des bises !!!

    Aimé par 1 personne

  7. Ah ah, on se comprend ^^ De toute façon, quitte a être plutôt du bon côté ou chanceux, autant être bienveillant.:-) C’est une chose que j’ai du mal à expliquer, les gens vraiment beaux, avec beaucoup de chance dans la vie mais qui profitent pour être désagréables, méprisant. C’est un plaisir d’écrasement inutile ?!
    De même qu’on peut devenir facilement désagréable, froid pour éviter d’être moqué quand on est physiquement défavorisé. Je m’en suis rendue compte un jour où je travaillais avec du public et que j’avais une bosse énorme au visage qui me déformait : j’en étais devenue aigris, méfiante avec tout le monde, à cogiter ce qu’ils pensaient de moi. J’ai pris conscience de beaucoup de chose…C’est fou le regard des autres et nos interprétations ! bisous et bonne nuit !

    Aimé par 1 personne

  8. Dans un monde où la beauté compte par-dessus, on en vient à ne pas s’accepter tel(le) que l’on est, on est jamais satisfait complètement de soi-même et on en oublie l’essentiel. On abuse des chirurgies et en fait, est-on plus heureux en voulant être parfaits? Même la vieillesse devient un obstacle et une difficile acceptation. On a beau dire que l’intérieur est plus important, mais le premier regard ne peut qu’être physique. J’ai déjà lu que les enfants laids étaient plus souvent maltraités. Même si les gens beaux ont leur part de difficultés, cela ne se compare pas à leur contraire. Bonne semaine.

    Aimé par 2 people

  9. Il y a ceux qui te connaissent réellement et qui t’apprécient sans tenir compte de ton physique et il y a aussi ceux qui ne te connaissent qu’au travers de ton blog : nous. Quand j’ai commencé à te lire, j’ai rapidement apprécié ta personnalité et je n’avais absolument aucune idée de ton apparence. Je pense que je ne suis pas le seul.
    Tu as raison, la beauté peut sans aucun doute biaiser les relations. Mais les gens intelligents doivent savoir faire abstraction du physique pour connaitre quelqu’un.
    J’avoue que je suis très sensible à la beauté, je me suis souvent demandé pourquoi et pourquoi un peu de chair distribuée différemment (désolé je suis un scientifique 🙂 ) pourrait faire apprécier plus une personne qu’une autre. Finalement, je pense que la beauté intérieure est la plus importante.
    Maintenant quand on possède les deux et qu’en plus on est intelligent, alors c’est le jackpot !
    Au plaisir de te lire bientôt

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s