Dissonances

Il y a quelques temps, je me faisais intérieurement le constat de la dissonance.  Des contradictions de mon quotidien, de mon époque, de mes valeurs, de mon caractère, de ma vie. Je me rends en effet compte que je ne peux rassembler tout ce que j’aime, ni tout ce que je déteste sous la même égide.

Car le monde est plein de dissonances. Et face à une situation contraire à mes habitudes d’agir ou de penser, je peux modifier mon jugement pour m’adapter à une situation.

En fait, je sais que je ne peux avoir une unité dans ma conduite, dans mes choix, car, je peux aimer ce que je déteste et détester ce que j’aime. Je peux être critique vis-à-vis du libéralisme exacerbé, et fréquenter les grandes surfaces. Je peux juger mon interlocuteur à son apparence, et haïr l’absence de profondeur. J’aime les repas à la bonne franquette, mais je ne déserte pas pour autant les tables de restaurant. J’abhorre les conflits, mais parfois, ils s’imposent d’eux-mêmes pour réguler une situation. Les exemples sont innombrables.

cognitivedissonancebrain

Je suis sûre que nous sommes plusieurs à rêver de quitter nos quotidiens effrénés pour l’espoir d’une vie paisible à la campagne. Pour autant, beaucoup de carcans, de garde-fous nous en empêchent. Et nous ne pouvons vivre d’amour et de fraiche. Est-ce de la dissonance ?

campagne

En toute sincérité, et sans pour autant taire les dissonances, si j’avais une baguette magique, je distillerai :

De l’émotionnel dans ces logiques rationnelles parfois abruptes,

De l’intelligence du cœur dans le cartésianisme,

Car « science dans conscience n’est que ruine de l’âme »,

De la profondeur dans les apparences,

Un brin d’apparence dans la profondeur,

Une vaste paix dans ces zones de guerre,

De l’humilité dans ces êtres dopés à l’hormone de fierté, d’hautaineté,

Des arômes de sincérité pour gommer les affres de l’hypocrisie,…

Au final, comme en toute chose, je suis intimement convaincue que l’équilibre réside dans la pondération, le juste milieu.

Et puis l’essentiel est d’être soi, sans travestir notre identité, pour flatter le regard d’autrui.

« La condition de l’homme dans sa modernité, c’est la dissonance. On ne peut réunir tout ce qu’on aime et tout ce qu’on respecte sur une même tête, dans un seul camp et sous un même drapeau. […] Le ciel des valeurs est un ciel déchiré, et notre vie écartelée est à l’image de ce ciel déchiré ». Vladimir Jankélévitch

ciel

Publicités

21 réflexions sur “Dissonances

  1. Bonjour ma petite Sana,
    Dans un autre monde, on devait être parents….
    L’article que tu viens de rédiger, est d’une lucidité sans nom !
    Tu es victime de tes visions « avant gardistes » Sana, être un temps en avance voir deux… ce n’est pas toujours facile à gérer…
    « Faudrait presque réunir ce genre de profile dans un incubateur afin de trouver des solutions gratuites pour ce monde qui va bien mal… »
    « An Tony’M »…Qui t’embrasse !

    Aimé par 1 personne

  2. (…) Le ciel des valeurs est un ciel déchiré, et notre vie écartelée est à l’image de ce ciel déchiré ». Vladimir Jankélévitch .. C’est si bien dit. J’apprécie toujours autant de te lire. Je suis comme toi, j’ai besoin de réfléchir sur tout un tas de questions tout le temps. Excellent weekend Sana, Bises de Bretagne pour toi 😉 🙂

    Aimé par 2 people

  3. Finalement je me demande… qu’est ce que le « juste milieu » ? Y en a-t-il un ? Et si oui…est ce véritablement un juste milieu ou est ce que le juste milieu est considéré comme juste parce qu’il correspond simplement à nos codes ?
    Nos codes… sont nos façons de penser, nos principes, nos lignes de conduite. Alors…je suppose que nous avons chacun notre propre juste milieu et qu’il est juste selon notre façon de voir le monde.
    Oui…le « juste milieu » me fait tourner la tête.
    Je ne me lasse pas de tes articles 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ce que tu appelles dissonance, moi qui utilise le regard de la physique quantique (et de l’énergie, forcément) je l’appelle « polarisation » et les chemins de réunification que tu proposes, j’appelle cela « le point zéro » : écoute un peu, ça devrait te plaire : lorsque tu places deux charges d’énergie contraires en face l’une de l’autre, et que tu laisses leur énergie magnétique commencer à s’accorder, alors tout se met à vibrer en toi et elles commencent à « travailler ensemble »… En quelques secondes, le point zéro est atteint : c’est comme quand tu colles deux aimants entre eux. C’est plus fort, plus paisible que la lutte qui précédait. Et infiniment tranquille… Alors, elle est pas belle la vie, vue du centre ? 😉 Bises !

    Aimé par 2 people

  5. Bonjour ou mon bonsoir mon amie SANAS

    Je ne suis pas présent tous les jours

    Mais notre amitié est comme une fleur ou

    comme une orchidée ou celle-ci fleurit parfois

    Dans des endroits insoupçonnés

    Cette fleur il faut savoir la cultiver et en prendre soin

    Avec tendresse et patience

    Je te souhaite une belle journée ou soirée bisous

    de même pour tous les tiens

    Bernard bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s