A ton avis ?

Il y a quelque temps de cela, je n’aurais imaginé m’engager dans une voie sans l’assentiment d’une personne de confiance de mon entourage amical, familial, ou professionnel. Cette volonté de bien faire me faisait peser mille fois le pour et le contre, tout en sollicitant l’appréciation, le jugement de mes pairs. Une fois mon intuition confortée par les dires des uns et des autres, je pouvais sereinement déployer mes moyens pour concrétiser mon idée.

chien.jpg

Mais, je me rends compte aujourd’hui qu’espérer, se fier, attendre, être à l’écoute du son des multiples sirènes qui m’entourent trouble ma boussole intérieure.

sirènes.jpg

Je sens qu’un changement de paradigme est doucement en train d’opérer en moi. L’utilisation de la première personne (que j’aurais traduit il y a peu, en « défaut d’humilité » car j’abhorre les «moi, je.. ») dans mes écrits traduit d’ailleurs cette volonté d’aller de l’avant, de me soustraire aux jugements des autres, sans négliger ni renier l’essence de mon être ( cf Ces âmes sur la même longueur d’onde).

Je me rends compte qu’à beaucoup considérer la parole d’autrui, je brouille l’écoute de mon moi.

Au fond de moi, je sais celle que je veux être, je sais ce qui me fait vibrer, je sais quel projet me tient vraiment à cœur, je sais quel voie je veux emprunter sur l’autoroute de la vie. Mais au volant, je ne peux m’empêcher de me tourner spontanément vers la personne qui m’accompagne sur le trajet :

« On prend la prochaine non ? Tu préfères celle d’après non ? N’est-il pas mieux de continuer ? Tu crois que nous sommes dans la bonne direction ? …. ». Le hamster de mes pensées (On est foutu, on pense trop) est ainsi trop souvent à l’œuvre.

Bien heureux est celui qui prend en considération ses desideratas tout en ne négligeant pas ceux des autres. Oui, mais à quel moment on devient égoïste ? Ma grande hantise…

Est-ce que s’écouter soi c’est de l’égoïsme ? Et puis, où est le mal à demander l’avis des autres ?

ton avis.PNG

En outre, grande est la délectation lorsque je me rends compte que mon interlocuteur a les mêmes prédispositions que moi sur la question. Cela me rassure dans mes positions, mes intentions. Donc oui, cela revêt un caractère confortant.

Mais, ce dont je suis sûre c’est que je ne peux pas créer ma vie en fonction des opinions des autres, je ne veux pas créer ma destinée en fonction des normes, des attentes des autres.

Les médisances, les poncifs, les jugements hâtifs, beaucoup de personnes ne s’inscrivent foncièrement pas dans l’écoute bienveillante, et encore moins dans la parole bienveillante.

On ne peut donc se fier aveuglément aux conseils des autres. Préserver son jugement de ses attachements infructueux sonne alors comme un impératif. Le regard, le jugement, l’appréciation des autres appartiennent aux autres.

instinct.jpg

Il me faut faire un peu fi de cela. Je pense qu’il en va de ma liberté, de mon indépendance, de ma quiétude, de mon épanouissement.

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

13 réflexions sur “A ton avis ?

  1. Toutes les première choses sont bonnes à évoquer. Mais se fier à son seul instinct nous prive de l’expérience de l’autre qui nous aide à mieux avancer et plus vite. Il ne s’agit pas de se plier aux conseil de l’autre mais de faire un tri et enrichir ce que nous souffle notre intuition.

    Aimé par 2 people

  2. Je comprends tellement ta façon de penser…C’est tout moi, de demander à mes proches leur point de vue…Et bien sûr, la dernière stratégie en la matière, c’est d’avoir des ami-e-s très différent-e-s afin de choisir à qui je raconte quoi (1.Pour pas les souler tous en même temps 2. Pour avoir l’avis qui m’arrange !!!) Car comme tu dis, on a besoin d’être confortée dans ce qu’on pense, pas forcément d’avoir 10 avis différents qui nous plongent dans la confusion…Mais là, depuis quelconques mois, les autres me gonflent en fait…Tu as remarqué comme, souvent, ils prennent trop à cœur ce qu’on leur a raconté ? La façon dont ils te demandent (harcèlent) « gentiment » où tu en es sur un sujet que tu as plutôt envie d’oublier ? du genre, tu te plaignais à un moment de problème de peau et c’est pas limite si ta pote t’as pris RDV chez un spécialiste ? Tu étais énervée contre ton mec à un moment et ta pote est toujours avec le champagne dans le placard pour savoir quand tu le quittes alors que ce n’est pas ton intention. Bref, j’ai réalisé que les autres, en tous cas certains, peuvent du coup t’assister même quand tu n’en a plus besoin, voir te laisser dans la case de la petite fille qui doit être dirigée, alors que toi, à la base, tu leur a juste confié un truc que tu avais envie de partager à un moment donné. Donc maintenant, les choses importantes, hyper perso, et bien je les garde pour ma meilleure amie, celle qui écoute sans juger, qui oublie quand il faut, qui est bienveillante la plupart du temps, j’ai nommé : MOI. Moi est sympa, je lui parle (et il parait qu’on est pas fou quand on fait ça ^^) , Moi se trompe parfois, même en ayant pesé le pour et le contre mais c’est normal, elle est humaine mais au moins elle se débrouille toute seule. Mais, bon, oui, je t’avoue que je continuerai de demander confirmation des voies sur autoroute si j’ai un passager. Sinon, le GPS, je m’entends bien avec lui aussi…Des bises !!! PS : Du coup, je me suis aussi remise en question…maintenant je tente d’être « cool » avec mes proches, et de ne pas leur donner mes conseils de vie mais plutôt de les aider à trouver leurs propres réponses. Et surtout, je les laisse revenir sur les sujets difficiles d’eux-même, ou je tâte le terrain, c’est leur vie, je ne suis pas leur psy, ni leur coach de vie. Si on pouvait tous faire un petit effort là-dessus…

    Aimé par 1 personne

  3. C’est ça, sous-entendu, « si tu me l’avais dit ça se serait tellement mieux passé » (mini culpabilisation ^^) !!!! J’ai aussi 2 amies spécialistes dans le « tu aurais dû ». Je considère que dans la vie, on peut faire des erreurs, elles permettent de toute façon d’avancer, donc inutile d’avoir des regrets sinon ça te pourri ton présent…ba, elles, non… »Tu aurais dû me demander, je t’aurais trouver un solution moins chère », « Tu aurait dû le quitter il y a 6 mois ! », « tu aurais dû postuler »…ça a le don de m’énerver surtout que je suis du genre à répondre par politesse » tu as peut-être raison » Grrr !

    Aimé par 1 personne

  4. Perso je n’écoute que ma voix intérieure,apres ce n’est pas mauvais d’écouter les autres ,les avis mais au final la décision nous revient toujours.
    Les autres nous donne (leur avis ) mais nous ne sommes pas les autres.les points de vues sont parfois tellement différent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s