Nous les introvertis

« Sana, ton bureau c’est un vrai confessionnel. C’est un défilé chez toi » m’a t-il ironiquement lancé ce matin. 

Tout cela parce-que j’ai une grande, profonde, et réelle empathie pour autrui. Par conséquent, mon bureau peut en effet être un véritable point d’ancrage, au delà de mes missions professionnelles, de certain(e)s collègues. Lieux d’écoute, de non-jugement.

En effet, je pense que je suis ce mélange de grande introversion, et de profonde empathie avec les gens. Et je pense posséder un bon relationnel. Bref, tu te demandes certainement où je veux en venir. J’y arrive.

Tout porterait à croire que nous les introvertis sommes condamnés à moins bien réussir en société. Autant te dire de balayer immédiatement cette fausse croyance d’un revers. Car nous avons du pouvoir. Et en voici la preuve.

Je communique avec profondeur 

Je t’avoue que je suis toujours préoccupée par ce que je vois, pense et vis.

Je t’en avais parlé dans l’article on-est-foutu-on-pense-trop.

Mon cerveau est comme cela. Du coup, j’accumule énormément de contenu. Cela signifie que, lorsque les personnes réservées communiquent, ce qu’elles transmettent aux autres est profond, car leurs propos sont sûrement passés par une phase d’essai et de filtrage mental approfondi, y compris tout le contexte environnant.

C‘est pourquoi ce que je dis est longuement mûri en général. Et quand c’est mûri : c’est souvent utile, profond, et important.

J’écoute

Je vois beaucoup de gens s’écouter parler.Lorsque ce sont des extravertis qui s‘expriment, le dialogue est en fait une série de monologues: pendant qu’une personne dit quelque chose, l’autre est en train de décider quoi dire, au lieu d‘écouter attentivement.

Nous les personnes un peu réservées avons une bien meilleure écoute que la plupart des gens.

La force de l’écoute est très utile pour la personne qui est écoutée: lorsqu’on est « tout ouïe », on accorde son attention pleine et entière à son interlocuteur. Cela fait des merveilles pour nouer des relations, résoudre des conflits, ou créer une atmosphère propice à la négociation. Je t’avais parlé de l’importance de l’écoute dans l’article Posture gagnante – Winner posture; et c’est vrai que c’est une belle qualité.

Je suis plutôt calme

Une personne réservée qui n’a pas la possibilité d’avoir un peu de tranquillité dans un contexte relaxant en remarquera rapidement les conséquences: la tension, l’irritabilité et l’épuisement en sont les symptômes types.

C‘est pourquoi je trouve le calme extérieur agréable, indépendamment du fait qu’il me permet de refaire le plein d‘énergie. Le calme des introvertis est précieux pour les extravertis, car les gens réservés les incitent à prêter attention à eux-mêmes et à leurs besoins, et à réfléchir avant d‘agir.

Et le calme intérieur entraîne des changements mesurables dans le cerveau.

En même temps, lorsque les gens méditent, une moins grande quantité d’énergie est dirigée dans les zones qui alimentent l’agressivité, ou le comportement compulsif.

Et le cerveau fonctionne plus efficacement dans l’ensemble, car il peut diminuer son activité totale et doit donc dépenser moins d’énergie.

Ainsi, le calme est un super pouvoir. En outre, comme tu dois t’en douter j’aime écrire.

J’aime écrire

J’aime communiquer par écrit : si j’ai décidé de tenir ce blog ce n’est pas anodin!

L’écriture semble un bon moyen d’expression. Et puis, elle suit ma cadence personnelle : le geste de coucher, peser les mots sur papier ou sur ordi ralentit la communication, et je n’ai pas à m’adapter à la vitesse de mon interlocuteur.

Les mots peuvent être formulés avec plus de précision dans un écrit qu’au téléphone. Les réunions et les discussions des groupes de travail peuvent être planifiées à l’aide de brefs exposés écrits. Les gens réservés qui préfèrent l’écriture peuvent alors se joindre au groupe avec plus de confiance : ils ont réfléchi à l‘essentiel et pris des notes pour s’en souvenir.

Si j’aime écrire, j’aime aussi l’authenticité en amitié.

Mes amitiés sont vraies et profondes

La substance est également essentielle dans les rapports avec les autres.

J’apprécie d‘avoir des discussions véritables avec peu de gens. Je suis plus intéressée par le contenu d’un énoncé, et moins par la formulation et la présentation du contenu. Je suis capable d’établir des connexions, des amitiés profondes et véritables qui peuvent durer très longtemps.

Amicale certes, mais mon dieu que je suis prudente!

Je suis prudente

Pour moi la prudence est mère. Par conséquent, j’ai cette délicatesse dans mes rapports avec les autres. Je suis celle qui fait preuve de beaucoup de compréhension, tact et respect. Là, où nous les introvertis sommes un peu différents des extravertis : on agit plus par sécurité, et eux pour la récompense.

Prudente, je suis le genre de personne qui observe, réfléchit mille et une fois avant de prendre des risques. Même dans ma façon de communiquer avec les collègues : pas d’attaques de front, pas d’agressivité. J’aime cette distance respectueuse.

Pour autant, ce qui me fait vibrer, ce qui m’allume : je le garde pour mes bons amis, ou pour celles et ceux en qui j’ai confiance.

En outre, je hais les jugements, ou énoncés hâtifs par les autres.

Le hic de la prudence : quand elle devient peur

Mon humilité m’empêche souvent d’emprunter le « je » dans mes conversations. Je suis par ailleurs assez réservée même lorsque je m’enthousiasme à propos de quelque chose. Parfois, les gens interprètent cela comme de la distanciation ou indifférence.. alors que je suis à des années lumières de cet état.

Bref, en tant que relative prudente, ce que je hais dans cette prudence c’est quand elle se transforme en peur, et donc en obstacle. Mais tu sais que j’ai déjà fait un vol en ulm (et d’autres choses pour combattre mes vieux démons)! La preuve en image.

Et dans mes interactions avec autrui, je remarque que les gens apprécient que je les prenne au sérieux . Ce que je dis avec précaution n‘est pas considéré comme une affirmation de soi, et cela confère une certaine force, et du contenu.

Prudente et concentrée également.

Je suis assez concentrée

Les gens concentrés traitent la question en cause avec toute leur attention. Cela signifie qu‘ils rayonnent d’une intensité qui donne de la puissance à leur présence et qu’ils peuvent impressionner grandement leurs interlocuteurs. Pour moi, ce n’est pas essentiel d’être sous les feux de la rampe. Je n’ai pas besoin d‘occuper le devant de la scène pour communiquer ni d’avoir un vaste auditoire.  J’ai juste à être attentive, concentrée, et dans le moment présent (cf. s’ancrer dans le présent).

L’attention est une monnaie précieuse dans les rapports sociaux : tout le monde aime être remarqué.

Je suis indépendante

Je peux me poser seule sur un banc, devant une rivière, en terrasse, ou sur la plage. J’en éprouve même le besoin pour recharger mes batteries.

Les gens indépendants sont moins préoccupés par ce que les autres pensent, et ils trouvent plus facile de dire et de faire ce qu‘ils considèrent comme important et correct.

Et profondément altruiste

J’ai gardé pour la fin ce qui est probablement la forme la plus élevée d‘indépendance et un des pouvoirs des introvertis: la capacité de faire abstraction de soi-même. Mes actes ne sont pas guidés par la vanité, l‘ambition ou le besoin de reconnaissance. Mais je t’avoue que l’inconvénient c’est cette fâcheuse tendance à soublier soi!
Enfin, je crois que les « réservés » sont plus enclins à l‘autocritique qu‘à la vantardise…

Sur ce, tu connais à présent les forces d’un bon nombre d’introvertis!

Et toi, tu l’es ?

Bonne soirée.

Sana.

 

Publicités

35 réflexions sur “Nous les introvertis

  1. Tu es surtout une sur-efficiente, une surdouée. La société te mettra souvent en marge, parce que ton empathie prendra toujours le dessus sur leur logique.
    Tes paragraphes résument exactement tout ce qu’est l’adulte « zèbre » (un plus joli terme pour dire surdoué)

    Aimé par 1 personne

      1. C’était une certitude ! Je pense que même sans intuition, juste en te lisant, ça saute aux yeux !
        A quand un article sur le handicap que ça représente d’être un zèbre ? Toutes ces difficultés sur le parcours, toutes ces fois où l’on est rejetés, analysés comme « inapte au moule de la société »
        Je pense que ça ferais un super sujet et que tu saurais avec beaucoup d’émotion et de vérité faire connaître cette particularité que tout le monde entend comme un don, mais que la société se refuse à intégrer !
        J’aimerais beaucoup te lire, tu apaiserais l’âme de bon nombre de « zébrés »
        Bien à toi !

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne pense pas être surdouée (ou alors que pour la partie émotionnelle du cerveau et encore ;-)) mais je suis complètement comme tu décris. Trop empathique, introvertie. Je dis « trop » car c’est un réel handicap, sûrement génial pour les autres qui en profitent car comme tu dis : tout le monde vient te parler, cherche ta compagnie…Et surtout les plus démunis. C’est sûr qu’on leur coûte moins cher que le psy. J’ai l’impression de voir les gens au scanner, je vois vite quel est leur schéma de fonctionnement mais je préférerais ne rien voir …Du coup j’utilise ça pour les valoriser et les aider, ça me fait super plaisir de rendre les gens heureux…Mais j’avoue être encore étonnée du retour presque nul qu’on me renvoie. Les gens ont même tendance, pas tous, à en profiter pour prendre le dessus, à te dévaloriser ou à te laisser tomber par la suite. J’espère sincèrement que tu ne tombes pas sur les mêmes personnes. J’ai le sentiment d’être une extra terrestre la plupart du temps donc ça me fait plaisir de lire ton article. D’ailleurs dès les premiers articles que j’ai lu sur toi, je t’ai senti de cette catégorie, celle des « perchés » ah ah. Je m’explique, souvent les gens disent que je suis perchée (ce qui est péjoratif), et c’est exactement ça mais dans un autre sens : j’ai l’impression que je peux observer du haut d’une branche et j’ai une vue globale des choses. As-tu le même ressenti ? Growlikeabamboo, merci pour ce retour instructif…Zèbre est un pseudo que je prends parfois sur internet et j’ignorais le second sens de ce mot ^^

    Aimé par 2 people

    1. Exactement : la vue globale du haut de la branche 🙂 Bienvenu dans le cercle des puissants perchés. Les p.p lol Si on montait un club? J’avoue que le «trop» n’est pas de trop dans ton commentaire : je ressens parfois mes qualités d’empathie notamment comme un réel handicap. Au plaisir de te lire less is more

      Aimé par 1 personne

      1. Hello Sana, collègue de perchoir ^^ Mince, toi non plus, tu ne le vis pas toujours en mode « positif »… Je pense qu’on peut arriver à travailler dessus pour que les autres soient moins « invasifs »…Ayant compris ça depuis pas longtemps, je pense avoir une marge d’amélioration…C’est une discutant avec d’autre personne de ce club assez fermé (et à la fois très ouvert ^^) qu’on va avancer…A bientôt de te lire Sana 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir Sana,
    j’avoue que suis surpris par cet article. J’étais loin de penser que tu étais introvertie, au contraire. Comme quoi les gens qui ont jugé que j’étais trop jeune pour étudier la psychologie lorsque j’avais 20 ans avaient raison 🙂 J’ai l’impression que tu te dévoiles beaucoup plus aujourd’hui. Tu as eu le courage de révéler une partie de ta personnalité qui n’est pas forcément vue comme un atout dans notre société. Et ceci en montrant ses aspects positifs. Je me reconnais beaucoup dans ce que tu décris. Peut-être devrais-je voir aussi le côté positif et non vouloir à tout prix changer. Je vais y réfléchir.
    PS : j’espère que l’ULM s’est bien passé pour toi et que c’était agréable. J’ai fait un stage d’une semaine de parapente et ai très mal atterri le dernier jour. Mais tout est réparé maintenant.
    A bientôt

    Aimé par 1 personne

  4. Magnifique article….j’ai longtemps lutté contre mon introversion…à présent j’en retire le meilleur, en fais une force, développe ma créativité et aiguise ma sensibilité. En revanche il faut aporendre à se protéger car nous les introvertis, on absorbe beaucoup des mauvaises énergies qui composent aussi le monde et il faut apprendre cela sinon le corps prend (moi ce sont les kilos…). A présent je cours pour évacuer et je jongle pour éviter certaines personnes ou situations. Ce que l’on prend pour des faiblesses sont en fait des forces qu’il faut apprendre à utiliser ! Merci pour ton merveilleux article !

    Aimé par 2 people

  5. A travers tes articles et plus particulièrement celui-ci, tu te dévoiles et tu te livres mais toujours avec pudeur et prudence !

    Tu as vraiment un don et une patte d’écriture que j’admire ! introvertie, oui, tu l’es, mais quel talent et quel altruisme !
    à bientôt pour te lire, Val

    Aimé par 1 personne

  6. Waouh, j’adore ! Je n’avais jamais observé ma prudence comme un trait de mon caractère d’introvertie.
    Beaucoup de justesse dans cette présentation, je me reconnais en de nombreux points. Ces derniers temps, j’apprends à m’accepter comme telle, c’est un gros travail. C’est en lisant des articles comme le tiens que je me rends compte que nous sommes tellement nombreux dans le même panier, ça réconforte quelque part. Merci !

    Aimé par 1 personne

  7. Ping : Le chemin importe plus que le résultat – Les secrets pour rayonner

  8. Je suis plutôt d’un naturel réservé, introverti maintenant, je suis plus calme, moi soucieux de l’avis des autres mais il faut du temps et de la maturité pour cheminer tranquillement. Par contre plus jeune, pendant mes études, j’étais très extraverti comme quoi on change 😉 Le plus important est de se sentir en paix avec son cœur, ses envies, je crois que j’ai atteint ce stade. J’adore toujours le choix de tes thématiques pour tes articles. C’est chouette. Passe une bonne soirée ! @bientôt Sana 🙂

    Aimé par 2 people

  9. Les introvertis ont certainement une vie intérieur bien plus riche que les extravertis, car nous devons apprendre à dissoudre nos doutes par une assurance interne. Et celle-ci, lorsqu’elle est acquise, va nous permettre de rayonner autrement que par la parole et la gestuelle. Le silence est notre ami, la réflexion notre compagne et les autres nous montre le chemin à parcourir vers la communication. La sagesse réside surtout dans le calme, dommage qu’elle ne s’exprime pas plus facilement que les autres forces. Merci pour tes textes.

    Aimé par 2 people

  10. onecuniverse

    Merci pour ce très beau texte qui met les mots sur des choses par lesquelles je me sens concernée 🙂
    La structure est aussi super avec les images et les titres en grand qui mènent à chaque fois à un développement différent. Bref, j’aime beaucoup :p

    Aimé par 1 personne

  11. Ping : Fantasmes – Les secrets pour rayonner

  12. Ping : Comment se raviver ? – Les secrets pour rayonner

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s