Ma moitié ?

Heureuse d’avoir enfin rencontré depuis quelques semaines la personne dont elle rêvait tant, elle me conta combien sa vie avait changée, combien elle était épanouie. Il avait comblé ses manques d’après elle. Elle semblait en effet le considèrer comme une entité complètementaire. Elle me le dépeignait alors comme celui qui s’imbriquait dans le puzzle de sa vie.

Je sentais au travers du combiné qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres. Et j’étais vraiment heureuse pour elle. Elle m’assura alors que son bonheur était intrinsèquement lié au sien dorénavant. Le coeur léger, elle termina son appel par :

«Sana, il faut vraiment que je te présente ma moitié».

Je raccrochais en souriant car son dernier mot m’interpellait. En effet, je n’ai jamais adhéré au concept de «moitié» en amour.

Serions nous donc réduit à être la moitié d’un(e) autre ? Serions nous donc si incomplèt(e) au point de devoir dépendre d’une autre moitié ?

Non, je ne peux le concevoir. Je suis, en toute humilité, une personne libre, forte et indépendante. Je n’ai nul besoin d’une moitié pour exister en tant que moi-même.

Certes, à regarder l’univers, la nature, les animaux, les saisons, les atomes,etc…tout semble comme destiné à évoluer de concert avec une entité complémentaire : le soleil et la lune, le jour et la nuit, le ying et le yang, la vie et mort, le mâle et la femelle…

Pour autant, se considérer comme une moitié, c’est susciter, renvoyer un manque. Cela biaise d’entrée une relation. Le « ouais je serai heureu(x)se quand j’aurais rencontré la perle rare », ..

C’est du marchandage : c’est voir que ce que l’autre peut m’apporter vu que je suis incomplèt(e).

Or, pour que l’alchimie s’exerce et libère ses pleines potentialités, je n’ai pas besoin de le considérer comme un sauveur, un combleur de mes vides mais bel et bien comme mon égal.

En somme, cela reviendrait à dire  «je ne suis pas parfait(e) certes mais on peut essayer de construire quelque chose de plus beau, plus grand», une sorte de grande relation équilibrée, inconditionnelle et non une fallacieuse union basé sur «viens combler un vide sentimental, ou matériel».

Je suis une et non une demie.

Et 1+1 fera toujours plus que 0.5+0.5. #déformationprofessionnelle 🙂

Je veux dire par là que pour former un grand ensemble uni, mieux vaut considérer l’addition de deux belles et grandes âmes, deux grands caractères, deux parcours, deux envies…et d’ailleurs pourquoi deux? L’être humain n’est il pas cet être aux infinies potentialités, envies, émotions, rêves, aspirations?

En fait, le jour où j’ai compris que j’étais une personne et non la moitié d’une quelconque autre, le jour où j’ai compris que la seule âme qui m’est indispensable est la mienne, j’ai commencé à vibrer en complétude et non en manque. 

L’Univers a en effet cette puissance incroyable de nous envoyer les forces vibratoires qui correspondent aux nôtres. Plus tu l’agrippes en manque, plus il te renvoie les vibrations correspondantes. Hier encore, je déjeunais avec une amie qui me disait, dépitée : « j’attire toujours les mêmes..»…

A contrario, plus tu vibres en âme complète, plus tu attires les êtres similaires.

C’est ainsi que je commence doucement à attirer les opportunités, les êtres qui vibrent des mêmes ondes que les miennes.

A bientôt.
Sana

Publicités

17 réflexions sur “Ma moitié ?

  1. Alain DELIBIE

    Pourquoi penser péjoratif ? Bien des gens disent « ma moitié » non pas dans le sens d’une demi personne mais plutôt de la complémentarité. Nous ne faisons qu’un, elle est ma moitié. C’est mignon. C’est une expression très populaire, très usitée. J’y vois même de la trendresse…..

    Aimé par 1 personne

  2. Alain DELIBIE

    Tendresse. Et autre chose : nous sommes des animaux, évolués certes, mais des animaux. Vouloir régir les relations homme-femme sur un thème unique « d’égal à égal » ça ne marche pas. ça confine à l’antagonisme permanent et ça pète inéluctablement. Il faut regarder la nature. Les sexes masculins-féminins, mâles-femelles sont complémentaires, pas égaux. Enfin, moi, ce que j’en dis…….

    Aimé par 1 personne

  3. Entièrement d’accord avec toi !! Même si ce n’est qu’une expression, c’est important de s’y attarder. Autant s’intéresser à l’amour de soi parce que l’amour qui vient de l’extérieur (à part amis et famille) je considère qu’on y perd avec la même intensité qu’on a gagné soit 0 avantage. J’espère que quelqu’un me fera changer d’avis 🙂 Je souhaite à tout le monde de monter à 1.5 en couple en tous cas ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s