Je vois ce que je crois

Nous étions assises en face de nos plateaux repas à ruminer ses misères lorsque j’interrompis sa liturgie plaintive pour lui demander si sa promotion était sur la bonne voie. Elle s’arrêta net et me fixa longuement : « Tu sais Sana, je ne crois qu’en ce que je vois» m’affirmait-elle.

Je marquai un temps d’arrêt avant de lui répondre. Je dois t’avouer que j’ai toujours eu du mal avec cette assertion. J’ai toujours eu du mal parce-qu’il y a des choses que nous ne voyons pas forcément et auxquelles nous  accordons de l’importance. Pour remonter aux origines de cette maxime, il nous faut remonter aux évangiles.voir

En effet, dans l’évangile selon Saint Jean, Marie Madeleine qui voulait prier devant le tombeau du christ s’aperçut que le tombeau était ouvert et que le Christ avait disparu.  Un soir où les apôtres faisaient leur deuil, le Christ vint les rejoindre. Les disciples surpris, se demandèrent comment un homme pouvait retrouver la vie. Le Christ entra donc dans leur demeure pour leur envoyer un message de paix : « Paix à vous ». Toutefois, Thomas un des douze apôtres n’était pas présent. C’est alors que le lendemain ils coururent vers Thomas pour lui annoncer cette bonne nouvelle. Mais Thomas leur dît : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous et si je ne mets pas la main sur son côté, je ne croirai pas ». Huit jours plus tard alors qu’ils étaient de nouveau rassemblés avec Thomas pour prier le soir, Jésus arriva et Thomas vit Jésus. Le Christ s’approcha de lui et lui dit: «Porte ton doigt ici, voici mes mains; avance ta main et mets-la de mon côté, et ne sois plus crédule, mais croyant ». A Thomas de répondre: « Mon seigneur est mon Dieu! » et Jésus de lui répondre: «Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru! » Jean 20- 19 à 28.

saint-thom

Parenthèse évangélique faite, cette phrase « je ne crois qu’en ce je vois » limite, selon moi, clairement les possibilités, les potentialités. Car en somme, la réalité est perçue qu’à travers une connaissance sensible. Or, cette-dernière est insuffisante pour appréhender la richesse et la complexité de nos environnements.

Descartes disait : « J’apprenais à ne rien croire trop fermement de ce qui ne m’avait été persuadé par l’exemple et par la coutume : et ainsi je me délivrais peu à peu de beaucoup d’erreurs qui peuvent offusquer notre lumière naturelle, et nous rendre moins capables d’entendre raison. »

En somme, il nous appartient de questionner nos paradigmes. J’en viendrais même à retourner cette phrase «  je ne crois qu’en ce que je vois » pour la remplacer par : «  je vois ce que je crois ».

Je vois ce que je crois

Lorsque nous observons une personne, traitons nous les indices non verbaux en toute objectivité ou sommes nous en partie guidés par nos croyances ? Nous voyons en elle ce que nous croyons.

Nos yeux peuvent-ils tout percevoir ? Ils ne peuvent percevoir le monde microscopique qui nous entoure (électrons, microbes..).

Quant à l’expérience des sensations : je sais que j’ai un corps, parce que je le vois, je sais que le monde autour de moi existe, parce que je le vois…elle pose la question des sens.

Or, les sens sont trompeurs, comme chacun a pu en faire l’expérience avec les illusions d’optique.

illusion

Ainsi, en bousculant notre paradigme, nous verrons ce en quoi nous croyons. Et c’est une belle opportunité pour notre développement personnel.

Car, si nous voyons ce en quoi nous croyons, il nous suffit de modifier nos croyances (« j’ai confiance en moi » par exemple) afin de voir dans le regard des autres, dans notre environnement, ce changement. Le monde extérieur deviendra peu à peu le reflet de notre monde intérieur. C’est alors qu’en me voyant comme une opportunité (par exemple), les autres me verront comme une opportunité.

Ainsi, je vois ce que je crois. Je vais donc vivre ce que je décide de croire.

Quand je pense que je crois ce que je vois, je laisse l’extérieur régir ma vie et créer une existence sur laquelle je n’ai que peu d’influence.

Lorsque je me rends compte que je vois ce que je crois, je prends conscience que ce sont mes propres croyances, positives ou négatives, qui orientent ma perception de la vie, déterminent mes choix puis mes actions et créent ma réalité.

Donc, finalement je ne peux m’en prendre qu’à moi-même car la vie n’est que le reflet de ma perception de la vie..

Je ne sais pas si je suis trés claire. J’avoue que c’est assez déroutant de se défaire de la pensée commune. Ce n’est pas simple de bousculer, défaire les briques de notre programme intérieur. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Je te laisse,

« Ce sont vos modes de pensées qui décident si vous allez réussir ou échouer. » (Henry Ford)

« Vous êtes maître de votre vie, et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs. » (Hervé Desbois)

« Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons.» (Napoleon Hill)

A bientôt.

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

30 réflexions sur “Je vois ce que je crois

    1. Coucou Neo. Tu dois essayer d’ancrer dans ton esprit une nouvelle croyance positive ex «je suis une opportunité», « je réussis tout ce que j’entreprends»..et faire en sorte que tes actions soient en accord avec cet ancrage. En fait, la réponse est en toi. Qu’est ce que tu veux vraiment? En fonction de la réponse..tu déroules chaque jour une action vers ton objectif. J’essaierai d’en parler plus longuement dans un article.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui ce serait intéressant. En fait, j’ai réussi à le faire une fois grâce à l’auto-hypnose, dans une période difficile de ma vie. Je le raconterai si ça peut aider quelqu’un. C’était surtout basé sur la visualisation du résultat à obtenir. Maintenant il va me falloir toute la panoplie des outils existants parce que je veux changer et ce n’est pas simple du tout 🙂
        Je suis preneur de tous les conseils pour relever le défi.
        Merci Sana et bonne soirée.

        Aimé par 1 personne

      1. il est bien vrai cet article et j’ai adapté votre adage Je vois ce que je crois. Et c’est fou mais je suis entrain de lire un roman ou un des personnages fait la gueule car il était très ambitieux et rêveur , il se voyait très haut, du coup il a atteri un peu trop dur et s’en prit aux autres au lieu de comprendre qu’il croyait plus que ce qu’il ne voyait 🙂 Je parle plus précisément de « Les rois maudits » et le personnage de Guccio qui envoyé en Anglettere par son oncle pour donner un lettre a la reine se voyait côtoyer la haute société et même draguer la reine. Il a vite déchanter, mais voila c’est qu’il croyait trop gros du coup il se voyait trop important.

        Aimé par 1 personne

  1. La pensée est créatrice et on est le produit de nos pensées. La Bible dit : « Il est tel que sont les pensées de son coeur ! »
    Merci d’avoir cité ce beau passage de l’évangile en exemple.
    Très bel article à méditer et à intégrer.
    Bonne journée ☺

    J'aime

  2. Maman est en blouse blanche

    J’avoue que tu me prend au saut du lit (13:30 mais j’ai une excuse j’ai bossé cette nuit 😝)
    Finalement on pourrait aussi comparer cela à de l’auto suggestion ? Partir du principe que ça va et évoluer dans ce sens ?

    Aimé par 1 personne

  3. C’est très intéressant d’aller détricoter ce genre de lieux communs un peu dépassés et issus d’une génération où effectivement c’est l’extérieur, la société, la religion qui forgeaient l’opinion que l’on avait de soi. Encore un bel article sur la reprise de pouvoir sur soi, c’est essentiel!

    Aimé par 1 personne

  4. Bravo pour ce texte Sana ! Ce n’est pas chose facile que d’expliquer ce thème mais tu as su le faire avec brio… J’ai apprécié te lire…C’est bien de se pencher un peu plus davantage et en profondeur sur de tels sujets… Moi, pour ma part…j’essaie de me fier à mon instinct et ne faisant pas trop vite des jugements hatifs…Je préfère la sagesse et ne pas me précipiter… Bisous Sana et merci pour ce partage très intéressant 😚☺

    Aimé par 1 personne

  5. Je sais plus qui avait dit un jour « on ne voit pas l’oxygène , pourtant il existe » , il en est de même pour Dieu ou une quelconque force supérieure pour ceux qui ne veulent pas y croire.
    C’est un très bon article qui démontre ton ouverture d’esprit et plein d’autres qualités qui font que tu fais partie d’un groupe minoritaire de gens sur terre, ceux choisis pour changer les choses d’une façon ou d’une autre. Dans cette mission, tu pourras te sentir seule et incomprise par la majorité pour tes idées « différentes » et cela pourra être très dur parce que nous ne sommes que des humains, avec nos faiblesses et notre besoin d’amour.
    Néanmoins, saches que tu es sur le bon chemin car tu as su t’éloigner d’une pensée collective imposée pour retrouver ton unicité et ton lien divin. Je sais que tu le sais au fond de toi.
    Parfois tu pourras douter et c’est normal quand tout est contre toi de se remettre en question mais ne laisse jamais personne te détourner de tes idées.
    J’ai vu que ces temps-ci tu écris de plus en plus, peut-être un signe que tu te rapproches de ton but divin?
    Voilà c’est ma façon de dire au revoir même si je sais qu’on se recroisera un jour sous une forme ou une autre, en attendant je continue à chercher ma voie et je te soutien spirituellement dans la recherche de la tienne.
    Je pouvais pas partir sur cette phrase parce qu’on dirait que je vais mourir d’une maladie incurable lol
    Quoi qu’il en soit, bonne chance pour la suite de ta vie et merci de m’avoir soutenu 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Et d’ailleurs, la vue n’est qu’une représentation, une version partielle de la réalité. Ce qu’on voit n’existe d’ailleurs peut-être même plus, comme c’est le cas pour certaines étoiles. De même, je me dis qu’il faut éviter de catégoriser les gens, puisqu’ils ne sont peut-être plus ce qu’on croit qu’ils ont été un jour.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s