J’ai peur de briller

tempete orageuse.jpg

Cette nuit, la tempête battait son plein. Réveillée au cœur de l’obscurité par les bruits des éléments se déchaînant, je me suis dirigé vers la fenêtre et j’ai levé mes yeux au ciel comme pour chercher un signe, une étoile. Un peu comme lorsque tu arrives dans un endroit que tu ne connais pas et que tu cherches du regard l’âme qui ressemblerait le plus à la tienne pour te joindre à elle. C’est alors qu’un petit point lumineux pointa timidement le bout de son nez. C’est alors que je fis le raccourci avec mes propres perceptions.

Je ressemble parfois à ce petit astre. Il m’arrive en effet d’emprunter le costume de cette petite étoile afin de me perdre incognito dans les tréfonds de l’univers. Il m’arrive ainsi de minorer mon ascension. Comme si en révélant au monde l’immensité de mon potentiel, j’avais peur de défier les éléments et d’attiser leur courroux, leur équilibre.

N’as-tu pas remarqué combien souvent nous minorons notre ambition afin d’obtenir l’assentiment de nos pairs ?

Je sais à présent que ma plus grande peur, celle la plus profonde, n’est pas que je ne sois pas à la hauteur, mais que je sois puissante, au delà de toutes limites. C’est ma propre lumière qui m’effraie le plus. J’ai longtemps minimisé mes réussites. J’ai longtemps minimisé mes qualités.

En fait, j’ai peur de savoir ce que je veux réellement. En le sachant, je serais obligée de regarder ce qu’il faut faire pour l’atteindre.  En le sachant, je devrais bousculer davantage mes habitudes, et l’Univers pour y arriver.

Réussir peut faire peur. Devenir libre peut faire peur.

En effet, nous sommes tellement muselés, conditionnés, formatés par notre environnement, notre éducation. Effrayés par le jugement de nos pairs, nous préférons opter pour la chaleur de notre zone de confort plutôt que de se confronter à l’inconnu.

Nous préférons se glisser furtivement dans la horde de constellations afin de ne pas être démasqué plutôt que de se risquer à s’afficher haut dans le ciel, brillant de mille éclats, même seul.

constellation etoiles.jpg

Il est temps d’oser briller. Il est temps de briller. Le tonnerre ne grondera pas parce-que nous avons pris le parti de rayonner par nous-même, et pour nous-même sans l’approbation de quiconque.

etoile

 

A bientôt.

Sana.

Tous droits réservés.

 

 

 

Publicités

16 réflexions sur “J’ai peur de briller

  1. Bonjour Sana,
    Se poser des questions est normal pour la plupart d’entre nous. C’est un signe d’intelligence et prouve qu’on est capable de se remettre en question. J’ai malheureusement croisé des gens qui ne s’en posent pas du tout et qui « réussissent » y compris au détriment des autres. Je suis peut être encore un peu naïf, je veux réussir mais aussi garder une part d’humanité.
    Je suis persuadé que tu brilles déjà mais que tu ne le vois pas.
    Bonne soirée

    Aimé par 2 people

  2. Tu as tout à fait raison Sana mais il est vrai que pour ma part je n’ose pas aller au delà…J’ai souvent l’impression de me restreindre…de ne pas aller plus loin…mais je sais que ce n’est pas de la peur…car j’ose beaucoup plus aujourd’hui…plus qu’autrefois…je suis plus audacieuse et je me fiche du jugement des autres…J’écris pour moi déjà…car cela me procure une libération…un moyen de m’évader…et de disons briller un peu…Je suis assez modeste et ce depuis toujours…

    Aimé par 1 personne

  3. Un article qui a résonné très fort en moi.
    Je n’aime pas briller mais j’apprends à allumer (et pour certains domaines ré allumer)la lumière en moi pour éclairer tout ce que j’ai pu étouffer pour de multiples raisons.
    Je dois avouer qu’il m’a fallu des coups durs pour (ré) agir, et même si la colère et la tristesse m’ont menée quelques semaines, aujourd’hui je ne peux que remercier ces personnes, ce système duquel je suis sortie et bien sûr remercier la vie.
    Je ne sais pas jusqu’où çà me mènera mais ce qui n’a pas de prix c’est de se sentir en accord avec soi le plus possible (et pour moi dans la justesse avec moi-même et les miens)

    Alors OUI (désolée pour les majuscules qui bien sûr n’exprime que de l’enthousiasme), osez briller pour être ce que l’on est et arrêter de se scléroser!! Ce n’est pas simple lorsque des ancres négatives ce sont arrimées depuis plusieurs années, c’est vrai, mais qui a dit que les ancres ne se levaient jamais??

    Merci super Sana!
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

  4. Un très bel article rédigé par une jolie plume ! A la lecture de vos pensées, une citation de Nelson Mandela me vient à l’esprit : « le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre ». Ce blog est une belle découverte, je vous souhaite une très bonne continuation et un plein épanouissement dans ce que vous faites !
    Bonne soirée,
    Marion

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Marion. Je suis très touchée par votre commentaire. Sachez qu’il me va droit au coeur. A mon tour de vous souhaiter d’être heureuse. N’hésitez pas à partager mes articles si l’envie vous prend. J’aime croire que je contribue à distiller de belles ondes, par ce blog. Bonne soirée. Sana

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s