Mes bouquins de janvier

Bonjour,

Comment vas-tu ? J’espère que tu vas bien. En amoureuse des livres, je voulais te faire part de mes lectures du mois de janvier. En effet, je possède intrinsèquement en moi l’amour de la danse des mots. Ainsi, je t’ouvre à une autre facette de moi. Ce blog me ressemble chaque jour de plus en plus. Je vais finir par ne plus avoir de secrets pour toi. Mais quoiqu’il en soit : il se veut authentique, complexe, riche, humble… Autant d’adjectifs qui pourraient me seoir (#humilité). Trêve de tergiversations.

En janvier, j’ai lu trois livres.

1.Les ombres du Palais

Les-ombres-du-palais.jpg

Alice, romancière de 36 ans, apprend qu’elle est la seule héritière d’une riche Vénitienne qui lui lègue notamment un palais du XIVe siècle. Elle projette de le vendre, mais lorsqu’elle découvre que son mari la trompe, elle décide de divorcer et de s’installer à Venise dans cette magnifique demeure. La jeune femme rencontre alors le docteur Fabio Lombardi et est immédiatement séduite. Une légende selon laquelle son palais serait hanté va la mener sur les traces de son aïeule, Alicia Cenatiempo, une femme à la destinée incroyable et mystérieuse. L’auteur : Biographe et journaliste d’architecture et de décoration intérieure, Karine Lebert est une passionnée.

Pourquoi j’ai adoré ?

L’intrigue vénitienne. Le fait qu’Alice aille jusqu’au bout de ses rêves. Parce que quitter sa zone de confort parisienne, son mari, ses habitudes pour s’installer en Italie n’est probablement pas la chose la plus aisée qu’il soit..En outre, la belle histoire qui se tisse avec le docteur Fabio Lombardi apporte la touche sentimentale au destin incroyable de la jeune romancière.

2.Montrez-leur qui vous êtes

montrez-leur-qui-vous-etes-le-best-seller-d-amy-cuddy-qui-va-changer-votre-vie

Le livre de la conférence TED la plus regardée au monde (30 millions de vues).
Un best-seller du New-York Times (170 000 exemplaires en 1 mois).
Une parution prévue en plus de 22 langues. Bon, je t’avoue que ce n’est pas cela qui m’a fait acheter ce bouquin. Le titre m’a attiré. Et sa vidéo sur Youtube m’a convaincue.

Pourquoi j’ai adoré ?

La psychologue Amy Cuddy nous montre comment se tenir dans une posture qui exprime la confiance, même lorsque cette fameuse confiance en soi nous fait défaut, a un effet immédiat sur les niveaux de testostérone et de cortisol dans notre cerveau, et a un impact direct sur la façon dont nous réussissons notre vie. J’ai beaucoup apprécié ses démonstrations toujours étayées de notre langage corporel, ou langage non-verbal. D’ailleurs, je t’avais parlé un peu de langage non verbal dans un de mes articles : Une position de puissance pour plus de confiance.

Ce langage a réellement un impact sur la façon dont les autres nous perçoivent, mais il peut aussi changer la façon dont nous nous voyons nous-mêmes.

Aussi, son histoire personnelle est très inspirante. Elle relate comment son accident de voiture lorsqu’elle était étudiante a bouleversé sa vie, ses paradigmes.

And the last one is…..

3.Décline et sombre déjà

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_50283

« Cela ne faisait pas longtemps que j’étais seul, quelques semaines ou quelques mois, cette époque avait fait voler en éclats jusqu’à ma notion du temps, et Paco avait réussi à me convaincre que rester cloîtré avec Yélitsa, sans manger, presque sans dormir, passant mes nuits à hurler dans le noir, ou réveillé en sursaut par des cauchemars effroyables, vomissant alors la bile qui bouillonnait en moi, continuellement sur le seuil, et si ma fille n’avait pas été là j’aurais passé la porte, j’aurais sauté dans le vide sans réfléchir, vivre sans Lauren n’était pas une équation potentielle, vivre égale avec mais sans égale ne plus vivre, il avait réussi à me convaincre, disais-je, que rester cloîtré ne changerait rien, qu’un peu d’air ne me ferait pas de mal, pas plus en tout cas, à mettre un pied dehors et à le suivre quelques heures.
Pourquoi cette nuit-là et pas la précédente, pourquoi pas une nuit trois mois plus tard ? Il fallait bien en choisir une. Et puis, celle-là ou une autre, de toute façon.»

On est vraiment dans un roman sentimental, noir, mélancolique, teinté d’optimisme. On sent le héros Zed comme blasé par ses rencontres. Il oscille entre désir et lassitude.

« Mais allez expliquer ça à une femme qui a des envies simples, une femme qui comme moi pendant des années est amoureuse et, de la manière la plus naturelle qui soit, se prend subséquemment à nourrir des projets, des espoirs, des envies de partage, des moments communs, rien que de très humain quoi, allez expliquer à Mila qui se retrouve soudain prise par ses sentiments qu’elle est assise en face d’un serpent, d’un animal à sang froid une entité passionnée une seconde et lasse la seconde suivante, un machin exécrable qui ose la perverse ambiguïté d’aimer une vie qu’il abhorre tout autant. »

Voilà. J’espère que cette parenthèse littéraire te plait. Si oui, je tâcherais d’en faire plus souvent. D’ailleurs, tu peux me dire quel genre d’article te plait le plus..etc..

A très bientôt,

Sana.

Tous droits réservés.

 

Publicités

15 réflexions sur “Mes bouquins de janvier

  1. Alain DELIBIE

    Tu sais que je n’aime pas trop le terme « se surpasser ». Fais donc ce que tu aimes faire NATURELLEMENT, en y prenant du plaisir. Bonne continuation, et gardes ça à l’esprit : y prendre du plaisir……..

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Sana.
    Oui cette parenthèse littéraire me plait bien. C’est vrai que ton blog est original contrairement à beaucoup d’autres.
    Cet après-midi, lors d’une réunion avec des gens « importants », j’ai repensé à ton article sur la position de puissance et j’ai suivi tes conseils et ceux d’Amy Cuddy. Ca marche ! Je vais lire son livre.
    PS : si je peux me permettre, le cortisol est l’hormone du stress. L’hormone du bien être est la sérotonine.
    Au plaisir de lire à nouveau bientôt.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir Neophyl. Je trouve génial le fait que tu ais mis en application les power poses. Tu n’es pas au bout de tes surprises , tu verras que ton entourage professionnel te considérera différemment…Et je suis tout à fait d’accord avec toi le cortisol est l’hormone du stress. Mon propos signifiait qu’elle avait un rôle à jouer dans le bien être. Je vais clarifier en corrigeant de ce pas. Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  4. Merci Sana pour tes pensées amicales… Merci également pour tes articles particulièrement intéressants !
    Et, une fois n’est pas coutume, à mon tour de signaler, dans ma liste de lecture, deux livres que j’ai appréciés :

    Le premier : Dieu, ma mère et moi de Franz-Olivier Giesbert.

    « Je n’ai jamais eu à chercher Dieu : je vis avec lui. » Ainsi s’ouvre ce récit très personnel de Franz-Olivier Giesbert, où se mêlent, avec bonheur, chroniques de voyages et de lectures, souvenirs d’enfance et évocations d’une mère disparue. Fervente catholique et philosophe, c’est elle qui, selon les propres mots du journaliste, lui a « inoculé Dieu ». Ni témoignage ni profession de foi, un autoportrait spirituel empreint tout à la fois d’humour et d’une profonde sincérité…

    Le second : 7 façons d’être heureux – ou les paradoxes du bonheur – de Luc Ferry.

    Il existe une dissymétrie fondamentale entre malheur et bonheur. À la différence du premier, qui est hélas aisé à identifier (maladie grave, deuil d’un être aimé, accident de la vie…), le second est indéfinissable.
    Nul ne peut jamais être absolument certain de ce qui va le rendre durablement heureux : argent, amour, réussite sociale, savoirs ; tout ce qui nous apporte de la joie peut se renverser en son contraire…

    Prends bien soin de toi ! Bisous amicaux.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s