Retour vers Soi

Bonjour.

Ma plus belle résolution du moment est de cesser de contrôler les choses. Ma plus belle résolution du moment réside dans la pleine conscience, dans le lâcher prise.

Un élément déclencheur ? Ils sont innombrables. Mais l’un d’entre eux a particulièrement été bénéfique. J’ai suivi un séminaire de trois jours la semaine dernière qui m’a déconditionné, chamboulé.

Stressé(e) ?

stress-psychologue

J’en ressors convaincue que si je ne change pas quelques habitudes dans mon quotidien, je fonce dans le mur. En effet, le stress menace l’équilibre de l’organisme.  Le plus souvent, les effets du stress prolongé commencent à se faire sentir sur le psychisme, et des manifestations physiques apparaissent : palpitations cardiaques, douleurs et tensions (dans les mâchoires, le cou ou le dos), asthénie, réveils nocturnes, vertiges, dyspnée (difficultés à respirer), nausées, ballonnements.

Si la tension persiste, les hormones du stress sont susceptibles d’altérer la santé physique de l’individu. Le système nerveux, à force d’être sollicité, réagit de façon excessive et épuise les réserves naturelles du corps.

Quant aux effets sur le psychisme : si le stress perdure, une perte de confiance en soi peut subvenir.

Un changement s’impose.

Changement de paradigme

NG152_changement-de-paradigme-1.jpg

Pourquoi rester ancrées dans nos vilaines habitudes, dans cette zone qui nous est si chère alors qu’en s’ouvrant davantage à nous-mêmes, à l’Abondance nous l’attirons irrémédiablement ? Ma part d’être cartésien, rationnel me joue parfois des tours . D’ailleurs, je dis « part » comme si être cartésienne est incompatible avec une certaine sensibilité aux vibrations, à la conscience, à l’esprit. J’espère que je ne t’ai pas perdu. J’espère que tu me suis toujours.

Je t’écris donc aujourd’hui pour te dire que je me retrouve peu à peu. Tu sais, prendre du temps pour soi, prendre du temps pour méditer… A présent, j’en mesure l’importance chaque jour.

D’ailleurs, voici le mail que j’ai adressé ce matin au groupe du stage que j’ai suivi en réponse à la sollicitation d’un des membres sur notre ressenti :

« Bonjour à toutes et à tous,

C’est avec un immense plaisir que je prends ces quelques minutes pour vous écrire.

Pour ma part,  et comme pour beaucoup d’entre nous, ces trois jours ont sonnés pour moi une sorte de renouveau, j’ai réellement eu le sentiment de renaître. J’ai senti une belle communion entre nous, une belle connexion d’âmes, une belle connexion d’esprits.

Je suis rentrée chamboulée, déconditionnée, et grandement enrichie de cette incroyable parenthèse dans mon quotidien effréné de jeune cadre dynamique qui a tendance à s’oublier, et qui pour qui lâcher prise signifiait jusqu’alors une sorte de perte de contrôle, de pouvoir sur les choses.

L’éveil des sens. Voilà ce que j’ai ressenti. Je garde la délicieuse saveur de ces trois jours dans mon palais, mes yeux voient et regardent différemment un peu comme lorsqu’un photographe demande à son modèle de fermer les yeux quelques secondes puis de les rouvrir afin que jaillisse une sorte de nouvel éclat ;

Moi qui avait la fâcheuse tendance à renvoyer aux calendes grecques mes belles résolutions de méditation, de lâcher prise : ce stage m’a permis de les réaffirmer, de les vivre intensément.

Je sens que ma vie prend une tournure des plus agréables.

Aussi, il n’y a pas un jour, depuis que nous avons enclenchés cette belle dynamique, sans que mon esprit ne me ramène à ces formidables outils enseignés par Éric que sont la respiration, la méditation, la prise de hauteur (et non de recul).

La respiration a cet effet incroyable sur moi de faire taire mes innombrables pensées. Quant au halo de lumière, de protection que je me dessine chaque jour, il me confère cette force, et cette confiance qui me font répéter en mon for intérieur : « désormais, rien ne t’atteindra.. ».

Quant au temps, il a une toute autre saveur. Jusqu’alors, ma hantise était de ne pas en avoir assez pour honorer les nombreuses réunions, points, comité de pilotage en tout genre, bilatérale, et j’en passe.. Aujourd’hui, j’essaie chaque jour d’être ancrée dans le moment présent. D’autant que je ne sais pas si vous avez remarqué que le malaise, l’inquiétude, l’anxiété, la nervosité, l’appréhension, etc…: ces formes de peur concernent toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d’arriver.

Les émotions naissent donc au point de rencontre du corps et du mental : plus on s’identifie à nos pensées, à nos goûts, à nos jugements, moins nous sommes présent en tant que conscience.

Quoiqu’il en soit, je me fais la promesse de vivre chaque minute qui s’égrené intensément, et chaque jour comme une vie.

Continuons de maintenir, d’enrichir, d’intensifier notre cercle de lumière (le nôtre comme celui de notre groupe de formation) : ce sera notre défi.

Nul doute : Éric doit être fier de nous. Je suis sûre qu’il a senti cette belle connexion entre nous.

Le chemin est long. Rien n’est acquis.

Oups, la sonnerie de mon téléphone retentit !

Au plaisir de vous lire,

Namasté,

Sana, »

Ainsi, j’ai exprimé mon ressenti au groupe.

Ainsi, je reviens avec des outils pour toi, pour nous.

Les deux outils incroyables

Les pouvoirs de la respiration

La respiration profonde est un exercice magnifique qu’il faut penser à pratiquer, car elle renouvelle les énergies. Ceux qui ont une respiration profonde se nourrissent vraiment, tandis que ceux qui respirent superficiellement se maintiennent juste en vie, mais ne se nourrissent pas. Voilà ce que j’ai retenu, et ressenti.

Aussi, pendant les exercices de respiration, on doit essayer laisser de côté nos tracas.

La respiration a aussi une influence sur le fonctionnement du cerveau.

Au cours de la journée (le matin au réveil, puis en sortant de chez moi, ensuite en arrivant au bureau ; parfois avant un rendez-vous ; et avant de me coucher), je fais quelques respirations profondes et honnêtement je sens depuis quelques jours que ma lucidité et ma volonté s’en trouvent grandies.

respiration

De la nécessité de prendre de la hauteur

On a tous, autour d’un pot, entendu cette phrase : « ouais mais il faut que tu prennes du recul.. ». Recul, je n’aime pas foncièrement cette notion de recul, je lui préfère la notion de hauteur. Prendre de la hauteur.

Parenthèse sémantique faite, je dois te dire que la méditation de l’arbre que nous a proposé l’intervenant était très puissante.

Pour te la retranscrire, j’ai trouvé les mots de Bianca Gaia très explicites. Les voici donc.

arbre.jpg

« Aujourd’hui : Je Suis un Arbre

Installé confortablement dans une position qui me permet de respirer librement et de bien aligner ma colonne vertébrale, j’imagine que je suis un arbre grand et majestueux.

Mon corps se dresse, droit et solide, tel le tronc de cet arbre que rien ne viendra déranger.

De puissantes racines poussent sous mes pieds et à partir de chacun de mes orteils.

Bien ancrées dans le sol, j’imagine que ces racines s’enfoncent profondément dans la Terre et se subdivisent en plusieurs ramifications.

Celles-ci se répandent très loin autour de moi pour m’ancrer et puiser dans le sol les énergies dont j’ai besoin afin de régénérer tout mon Etre.

Mes racines s’unissent maintenant à la Terre-Mère nourricière qui m’abreuve d’une sève revitalisante, sereine et bienfaisante.

Remontant le long de mes jambes à travers mes veines et mes artères, cette sève vivifiante circule partout dans mon corps.

Elle nettoie et purifie chacun de mes organes, libérant ainsi toutes les toxines et les blocages qui s’y trouvent.

L’Energie de Guérison parcourt toutes les parties de mon corps, du bas vers le haut, s’intensifiant dans ma poitrine et au niveau de mon cœur.

J’accueille cette douce chaleur qui m’enrobe, me réconforte et m’apaise en toute tranquillité.

Mes bras, tels les branches de l’arbre, s’ouvrent doucement ballottés par le vent.

Dans ma tête, je laisse fleurir des pensées de Joie, de Gratitude et de Légèreté envers cette vie nouvelle qui coule en moi.

Mon esprit se vide de toute pensée négative pour simplement accueillir cette sève magique qui donne maintenant naissance à des bulles d’Amour envers moi-même et l’Univers qui vit en moi.

Je sens la Lumière du Soleil caresser ma peau, illuminant mon Etre tout entier qui vibre désormais au rythme des saisons.

Je suis moi-même Lumière, mes cheveux étant comme des milliers d’antennes, de semences captant l’Energie du cosmos.

Intérieurement, je sais que ces semences feront naître à chaque instant les fruits d’un Bonheur inestimable et ce, pour le reste de ma vie.

Je respire profondément, me sentant comblé et débordant d’énergie.

Tout doucement, je reprends contact avec la réalité qui m’entoure, sachant que, désormais, mes racines énergétiques me permettent de demeurer bien enraciné et de rayonner d’Amour envers tout ce qui vit. »

Je reprends ma plume pour te dire combien cette méditation de l’arbre peut être agréable et bénéfique. Il m’arrive de la pratiquer. Et lorsque le temps me fait défaut, ou que j’ai besoin immédiatement de prendre de la hauteur, je m’imagine être un arbre et les déconvenues du quotidien deviennent somme toute des poussières.

Respires et médites.

Je t’embrasse,

Bien à toi.

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

13 réflexions sur “Retour vers Soi

  1. Très joli texte. Ah le stress : il vous tombe dessus le plus souvent sans crier gare…Car le stress sait vous amoindrir et réduire à néant… On peut essayer de le canaliser mais cela dépend très certainement des différentes situations qui vous tombent dessus…car on ne peut choisir…Être bien à toute épreuve : impossible… La méditation : oui certes mais il faut y croire…Ce que je pense : il faut croire en soi et essayer tant bien que mal de se contrôler pour pouvoir mieux gérer… On l’a tous en soi…Il faut savoir savoir puiser les forces que l’on a en nous…Merci encore pour ce partage qui amène pas mal de réflexions…gros bisous à toi et Carpe Diem…😚☺

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Je me débarrasse de mes habitudes négatives – Les secrets pour rayonner

  3. Cela m’a fait beaucoup de bien de lire vos lignes. Je commence à m’intéresser au yoga, à la méditation et à moi et comme vous, je me sens renaître. Tout doucement, parce que le chemin est long, semé d’embûches et que souvent on a le temps de rien. Quel plaisir alors de tout arrêter pour respirer, un bonheur!
    Bonne continuation 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Jolie chrysalide, je suis ravie de te lire. On a le temps de rien, mais on peut prendre le temps pour tout. C’est une question d’équilibre..Plus on se recentre sur nous-mêmes, plus on développe notre potentiel pour aller de l’avant, et vers les autres. A très bientôt. Sana

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s