Restons enfant

Hey!

Gamine, j’étais bien plus bout en train qu’aujourd’hui. Je me souviens, je jouais avec n’importe qui, n’importe où : salle d’attente, parc, grande surface,… Il suffisait d’un regard, et tout se mettait en place. La communication était tellement simple, et facile.

En effet, l’enfant ne s’occupe pas de savoir à qui il parle, ni s’il est écouté. Je suis aussi persuadée qu’il ne cherche pas à se placer du point de vue de l’interlocuteur, ni d’agir sur lui.

Lire la suite

Publicités

Nos parents, ces névrosés

Bonjour,

J’espère que tu vas bien.

Je ne sais pas toi, mais la période automnale est souvent propice au recentrage sur soi, à l’ancrage, au questionnement.

Hier soir, j’ai reçu une amie chez moi qui a toujours envié mon enfance, mes parents, et l’amour indéfectible qu’ils me portent.

Lire la suite