On tue le temps

« Sana, on fera un point brièvement dans la voiture, parce-que là, nous n’avons pas le temps.. ». Euh, comment te dire que la première fois que je suis allé à une réunion, à hauts enjeux, sans n’avoir pris le temps de bien préparer les choses en amont, j’étais plus que per-tur-bée.

Comment pouvait-on répondre à autant de sollicitations dans des délais si contraints, et s’exonérant du temps de préparation ? Je te prie de croire que mon perfectionnisme à toute épreuve s’est craquelé. «  Ne vous en faites pas Sana, vous allez apprendre à naviguer d’une problématique à l’autre, d’une réunion à l’autre, d’un grand projet à l’autre.. et à faire du temps votre allié. » Dixit, mon boss ( il y a quelques années de cela).

 

debordee-gerer-son-temps1

Mouais, là en l’occurrence, le temps était devenu notre ennemi… Et en somme, j’avais deux solutions : faire fi de ma rigueur légendaire, accepter parfois de ne pas tout maitriser en amont, être à l’arrache, et blinder mon agenda de rendez-vous pro pour répondre aux deadlines ou continuer à dépérir, à me persécuter l’esprit à penser que je pouvais allier vitesse et efficacité.

 

Un amer constat

On a tué le temps parce que l’on veut souvent qu’il s’écoule vite, on compte les jours qui nous approchent d’un évènement, d’une rencontre, de la concrétisation d’un projet…

On a tué le temps parce que l’on veut le maitriser.

Et souvent, lorsque l’on prend du bon temps, on trouve qu’il s’égrène trop rapidement..

On le brusque, il nous stresse parfois, il s’envole, on lui court après, on lui tourne le dos, il nous rattrape. Et puis, on pleure quand on se rend compte qu’il n’est plus là, qu’il a tourné le dos, que c’est trop tard.. On le regrette amèrement, et nos regrets sont vains. On le regarde s’en aller au loin…

Rupture-amoureuse-1-620x350

Des perles salées coulent sur nos joues.

On l’a laissé fuir, on l’a laissé s’envoler, il ne reviendra pas.

43852901larmes-1-jpg.jpg

 

« Non, je n’ai pas le temps », « on verra cela après », « je n’ai pas une minute à moi », « ce n’est pas tout, mais time is money »..

« Je n’en peux plus », « je perds mon temps à vouloir le gagner », « je suis dépassé(e) », « de toute façon, tu n’as jamais eu le temps pour moi », « le temps nous a séparé », «  avec le temps, je me rends compte que je me suis trompé(e) »…

Qui d’entre nous n’a jamais entendu ou prononcé ces phrases ? Pourquoi tout va toujours trop vite ?

Deadlines, timing, suspension, retard, sursis, pénalités dans les marchés de travaux, chrono, montres connectées… : à vouloir maitriser le temps, nous l’avons enfermé… Conséquences : frustrations, burn-out, dépression, risques psychosociaux..

Et l’amour ?

On se dépêche de se connaitre, on se met en couple, on s’aime, on se haï, on se sépare souvent sans avoir pris le temps de se connaitre profondément, souvent sans avoir laissé du temps au temps.  On analyse, on planifie.. On s’oublie, et on ne se donne pas de temps.

Redonnons du temps au temps

Un temps pour tout, un temps pour soi. Soyons doux envers lui, envers nous. Oublions nos horloges.

Le temps est et restera ce que l’on fait de lui.

N’en perdons pas une miette. Toi qui lis ces quelques humbles mots, essaies, dans le tumulte de ton quotidien, de prendre du temps pour toi. Essaies de donner du temps à ceux que tu aimes.

Car tout a une fin, même lui. Les grains de sables s’égrènent tellement vite, telles les perles du chapelet.

une-sablier-temps-physique

 

 

Prends ton temps.

Prends soin de toi.

Prends soin de lui.

 

Time is killed

Published on August 9th 20169 August 2016 by Sana S secrets

Sana, we’re going to briefly make a point in the car, because we do not have time. »..How to tell you that the first time that I went to a meeting, with high challenges, without not to have taken time to prepare the things ; I was more than disturbed.

How could one answer as many requests within so constrained times, and exonerating makeready time? Please believe that my perfectionism with any test was cracked. Sana, you’re going to learn to surf from one problem to another, from one meeting to another, great project to another and to make time your ally. Dixit, my boss (a few years ago of that).

In fact, time had become our enemy And all in all, I had two solutions: despise of my legendary rigour, to agree not all sometimes to control upstream, to be with tears off, and to armour my diary of appointment to answer the deadlines or to continue to decay, to persecute me the spirit to think that I could combine speed and effectiveness.

Time is killed because we often want it to run out quickly, we count the days which approach us of an event, of a meeting, of a project

Time is killed because we want to control it.

And often, when good time is taken, it is found that it is shelled too quickly.

It abrupt, it us sometimes are stressed, it flies away, one runs to him after, one turns his back to him, it catches up with us. And then, one cries when one realizes that it is not there any more, whom it turned the back, which it is too late. It bitterly is regretted, and our regrets are vain. One looks at it from going away to far

Salted pearls run on our cheeks.

One let it flee, one let it fly away, it will not return.

Not, I do not have time, one will see that afterwards, I do not have a minute with me, it is not all, but time is money.

I cannot about it any more, I waste my time to want to gain it, I am exceeded (E), in any event, you never had time for me, time separated us, with time, I realize that I was mistaken (E)

Who among us never didnt hear or pronounced these sentences? Why does all go always too quickly?

Deadlines, timing, suspension, delay, deferment, penalties in the works contracts, stopwatch, connected watches: to want to control time, we locked up it Consequences: frustrations, burnout, depression, ..

And love?

We separate without to have taken time to know our partner deeply, often without to have left time to time.  One analyzes, one plans. One forgets oneself, and one does not give oneself time.

Let us give again of time at time

A time for all, a time for oneself. Let us be soft towards him, us. Let us forget our clocks.

Time is and will remain what one does of him.

Let us not lose a crumb of it. Those humble words, in the tumult of your day .. : take time for you. Try to give time to who you like.

Because all has an end, even it. The grains of sand are shelled so much quickly, the such pearls of the chain.

Take your time.

Take care of you.

Take care of him.

Sana.

Tous droits réservés.

 

 

Publicités

28 réflexions sur “On tue le temps

  1. Encore un superbe article et je le redis: j’adore ta façon d’écrire! Je fais partie des personnes qui prennent leur temps de vivre et j’ai conscience que je dois profiter de chaque instant, ne rien laisser filer! Quand une page se tourne et qu’un chouette moment de ma vie se termine, j’essaye de ne pas rester triste et bloquée sur le fait que ce soit fini, mais plutôt de voir comment rendre mon présent aussi sympa que mon passé 🙂

    Aimé par 2 people

  2. J’ai aucune idée d’où se trouve le bouton « j’aime » sur ces sites donc j’aime en commentaire lol (et ça a + de valeur parce que généralement les gens n’ont pu le « temps » d’écrire des commentaires donc ils cliquent sur un bouton pour aller plus vite)

    Aimé par 2 people

  3. Très juste cet article! Et je suis d’accord avec toi pour les relations amoureuses, on ne prend plus le temps de se connaître, on se met en couple très vite, et une fois qu’on est en couple, on passe tout de suite aux choses sérieuses, et ça me soûûûûûleeee…

    Aimé par 2 people

  4. De très beaux textes et un très joli blog ! Félicitations, Sana !
    Oui, nous sommes tous soumis au temps qui passe, même si parfois, nous nous surprenons à vouloir arrêter l’horloge, ou tout du moins la ralentir…
    Bien souvent, nous croyons prendre notre temps, mais hélas, c’est le temps qui nous prend…
    Ouf, j’ai le temps de te remercier pour ta visite et tes commentaires pertinents !
    Des bisous face à la fuite du temps, car, comme le chantait Léo Ferré : « Avec le temps, va, tout s’en va ».

    Aimé par 2 people

  5. Ping : Le pouvoir de l’étreinte – Sana's secrets

  6. Il faut vivre l’instant présent sans se soucier du temps qui passe car malheureusement tout être humain que nous sommes, est soumis au temps qui défile !
    Je dirais que la vie est une succession de moments passés. On croit vivre l’instant mais il a déjà basculé dans nos souvenirs ! Alors, vivons la pleinement !
    J’aime prendre le temps de lire tes articles, d’apposer un commentaire…
    Bonne soirée à toi Sana

    Aimé par 1 personne

  7. Le temps est une variable bizarre, quand on travaille, on a l’impression qu’il est extensible tellement on fait de choses. Quand on est en vacances, que l’on bulle tranquillement, il passe, vite, que l’on veuille le remplir ou le laisser s’écouler…
    Voici une maxime vue sur un mur de Metz :

    Belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

      1. Toujours une pensée gentille pour les autres. Oui ça c’est bien passé et en partie en anglais, ce que je redoutais le plus. Merci.
        Ton blog est vraiment bien, j’en ai dévoré encore une grande partie ce soir. Demain, je n’aurai plus qu’à attendre le prochain article.
        Joyeuses fêtes aussi !

        Aimé par 1 personne

  8. Ping : Mes 5 raisons de quitter Facebook – Les secrets pour rayonner

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s