Intuition, tu dis ?

Je ne le sentais pas.

Ce moment où en trente secondes, tu as cette petite gêne.

Ce moment où tu as cette certitude fulgurante qui s’impose.

Mais tu forces quand même un peu le destin.

Tu te dis que non, tu n’as pas le droit de juger au premier abord, au premier regard.

Alors, tu essaies de prendre le recul nécessaire, tu prends le temps de connaitre.

Et à des moments, tu crois que cela peut le faire finalement, et que c’est tout à fait normal de ne pas être en parfaite adéquation, car, de toute manière, la perfection n’est ni en toi, ni en lui.

Mais ton cœur n’est pas serein, tu sens que tu es en train de forcer, tu sens que tu n’es plus tout à fait toi-même, tu sens que quelque chose t’échappe.

Tu t’oublies, tu masques ton vrai être.

Tu adhères, de prime abord, mais dans le fond, tu es en souffrance.

J’ai vraiment eu le sentiment de me travestir.

Je n’étais plus moi-même.

J’étais en train de changer pour faire plaisir.

Nos différences étaient bien plus grandes que nos points communs.

Nous n’avions pas la même profondeur, ni les mêmes valeurs.

J’ai pris un chemin différent, je me retrouve, je me sens libre.

Je prends plaisir à être moi, et à penser par moi-même,.

Mon cœur me remercie, je vois milles et une opportunités se dessiner : comme si inconsciemment, j’avais mis en suspens mes projets pour me concentrer sur les siens.

Je prends conscience que j’ai failli m’enfermer.

Je prends conscience que dans la vie, il ne faut jamais forcer.

Merci à mon intuition, merci à la vie, merci au destin, merci à ma clairvoyance, merci à ma petite musique intérieure.

Toi qui lis ces quelques-mots, essaies de t’écouter davantage.

Si tu sens que cet appart’, ce job, ce mec, cette fille, ce voyage, .. ne semblent pas être dessinés pour toi : ne te forces pas, ne regardes pas dans le rétro. Prends une autre direction sur l’autoroute de la vie : tu verras, il y a plein de belles sorties !

Sois ta boussole, sois autonome, ne tais pas tes profondes envies, tes véritables aspirations.

Prends soin de toi, de ton cœur, de ton intuition.

#intuition

Intuition, you say?
Published on July 29th 201617 August 2016

I did not feel it.

This moment when in thirty seconds, you have this small embarrassment.

This moment when you have this fulgurating certainty which is essential.

But you forces nevertheless a little the destiny.

You think that not, you do not have the right to judge with the first access, with the first glance.

Then, you try to take the retreat necessary, you take the time to know.

And by moments, you believe that it is completely normal not to be in perfect adequacy, because, in any case, the perfection is neither in you, nor in him.

But your heart is not serene, you feel that you are forcing, you feel that you are not completely any more yourself, you feel that something escapes to you.

You forget yourself, you masks your truth being.

You adhere, first of all, but in the content, you are in suffering.

I really had the feeling to disguise me.

I was not any more myself.

I was changing to give pleasure.

Our differences were much larger than our common points.

We did not have the same depth, nor the same values.

I took a different way, I find myself, I feel free.

I take pleasure to be me, and in thinking by myself.

My heart thanks me, I see miles and opportunities of taking shape: like so unconsciously, I had put outstanding my projects to concentrate me on his.

I become aware that I failed to lock up me.

I become aware that in the life, one never should force.

Thank you with my intuition, thank you with the life, thank you with the destiny, thank you with my perspicacity, thank you with my small interior music.

So, try to listen to you more.

If you feel that this flat, this job, this guy, this girl, this travel. do not seem to be drawn for you: dont force. Take another direction on the motorway of the life: you will see beautiful outputs!

Would be your compass, would be autonomous, do not conceal your deep desires, your true aspirations.

Take care of you, your heart, your intuition.

Sana

 Tous droits réservés.

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Intuition, tu dis ?

  1. Bel article! Et tu as raison, c’est important d’écouter son intuition, ses ressentis, généralement ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous… Mais il faut prendre le temps de s’écouter.
    Ton blog est intéressant, tu es inscrite sur Hellocoton?

    Aimé par 1 personne

      1. Oui je suis inscrite sur Hellocoton, et c’est depuis ce site que je suis les blogs. J’aime pas trop le faire sur Facebook, et je trouve ça plus pratique. Hellocoton c’est bien parce que ça peut te donner de la visibilité (si jamais tu es sélectionnée en une ou quand les autres aiment tes articles) Après c’est comme tu le sens, mais j’aime bien perso ^^

        Aimé par 1 personne

  2. Ping : On est foutu, on pense trop – Sana's secrets

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s